La brélectrique, une mobylette électrique

Un jeune alsacien, bientôt propriétaire d’une Opel Ampera, roule depuis des années avec une mobylette électrique qu’il a réalisée. Voici une rencontre avec la « Brèlectrique », un engin bien sympathique !

Aurélien, un lecteur d’Automobile Propre et animateur du site Amperiste.fr (dédié à l’Opel Ampera), m’a proposé de me présenter sa mobylette électrique, et je suis tout de suite tombé sous le charme ! Ingénieur en électronique, il a donné une seconde jeunesse au 102 de sa mère, en lui greffant un moteur électrique !

Publicité


Notre cyclomoteur de 1968 s’est donc vu adjoindre un moteur 1000 Watts et une batterie lithium-fer d’une capacité de 640 Wh. Auparavant, il l’avait équipé d’un moteur de 250 Watts, mais c’était trop faible. Avec ce nouveau moteur, il peut grimper jusqu’à 45 km/h tout en affichant une autonomie d’environ 25 km.

Le moteur électrique de la brelectrique

Voilà qui est largement suffisant pour Aurélien, qui effectue environ 8 km par jour avec sa Mobelec. Ainsi, depuis les premiers tours de roue en juillet 2008, il a réalisé 2200 km avec sa Brèlectrique. Et pour quel budget ? Sa transformation lui a coûté environ 700 €, en comptant les pièces qu’il a du changer à cause de l’usure.

Pour l’assurance de sa mob, Aurélien a simplement contacté son assurance, qui a accepté de le couvrir étant donné que sa mob ne dépasse pas la puissance d’une mobylette thermique 50 cc. Les gendarmes, croisés lors de quelques contrôles de routine, sont plutôt intrigués et intéressés par ce moyen de déplacement inédit !

Voilà en tout cas une belle idée comme on les aime chez Automobile Propre. Si Aurélien devrait recevoir son Opel Ampera dans les prochaines semaines, il ne compte pas pour autant renoncer à l’utilisation de sa Brèlelectrique, bien pratique pour se rendre en ville sans avoir à chercher une place de parking !

La Brelectrique à Strasbourg

Publicité