Le bonus écologique est aussi prolongé pour les voitures hybrides rechargeables


Renault Captur E-Tech Plug-in hybride rechargeable 2020

Bonne nouvelle : le gouvernement maintient pour six mois de plus l’ensemble des bonus, pour les voitures électriques et pour les hybrides rechargeables

Publicité

Il faut toujours attendre le dernier moment pour trouver dans le Journal officiel le décret qui acte de nouvelles conditions pour le bonus écologique ! Même si, généralement, on connaît les règles à l’avance. Cette fois, il y a eu un sacré flou, le doute ayant plané sur le maintien des aides en vigueur quelques mois de plus, alors qu’une baisse était prévue au 1er juillet.

Cela avait été promis par Emmanuel Macron et Bruno Le Maire au cours de la campagne présidentielle, mais celui qui est resté ministre de l’Économie a attendu le 29 juin pour l’officialiser dans les médias ! Le nouveau décret a été publié ce 30 juin. Il confirme ainsi qu’il « prolonge le barème actuel du bonus écologique pour les véhicules électriques et hybrides rechargeables jusqu’au 1er janvier 2023 ».

À lire aussi Essai – Nouveau Citroën C5 Aircross hybride rechargeable : le SUV full confort

C’est donc une double bonne nouvelle, car si le maintien des montants pour les électriques avait fuité dans la presse ces derniers jours, il se disait que celui pour les hybrides rechargeables allait être stoppé. Ce n’est donc pas le cas. Jusqu’à la fin 2022, les plug-in conservent un petit bonus de 1 000 €. La règle ne bouge pas : le modèle doit coûter moins de 50 000 €, doit rejeter entre 21 et 50 g/km de CO2 et doit être capable de faire 50 km en tout électrique selon le cycle WLTP urbain.

Du côté des électriques, alors que les aides devaient baisser de 1 000 €, c’est aussi le statu quo pour six mois de plus. Il y a juste un petit changement dans les tranches, puisque la « séparation » à 45 000 € est remplacée par 47 000 €, ce qui adapte la tranche du bonus maximal au contexte actuel de hausses des tarifs, les marques étant confrontées à une flambée du prix des batteries.

Jusqu’à 47 000 €, le bonus reste à 6 000 €, dans la limite de 27 % du prix d’achat du véhicule (il est ainsi de 5 346 € pour une Dacia Spring). De 47 000 à 60 000 €, le bonus est de 2 000 €.  Ces bonus concernent les véhicules à 0 g/km (et non plus de 0 à 20 g/km). Au-dessus, seules les voitures à hydrogène ont encore une aide, de 2 000 €.

Pour le gouvernement, ne pas toucher aux bonus est une mesure à la fois écologique et économique, le maintien d’une meilleure aide devant favoriser la conversion des Français du thermique à l’électrique.

Publicité


Sur le même sujet

Commentaires

Copyright © 2022 Automobile Propre - Tous droits réservés Mentions légales Site édité par Saabre