Formule E

L’univers de la voiture électrique aura bientôt son championnat automobile : la Formule E. Une compétition dans laquelle la France pourrait bien vite occuper une place de leader… 

Prost fait son retour en Formule… E

Le quadruple champion de Formule 1 Alain Prost vient de signer en tant que directeur d’équipe chez DAMS, une des écuries engagées dans le nouveau championnat dédié aux voitures de courses électriques. Le championnat commencera en septembre 2014 pour se finir en juin 2015.

L’as du volant tricolore (51 victoires et 108 podiums) est « très heureux de vivre cette nouvelle aventure ». Alain Prost explique que cette compétition participera « activement au développement de cette nouvelle technologie 100% électrique ». Enfin il conclut qu’en prenant « un virage vert, la course automobile montre qu’elle est plus que jamais un banc d’essai incontournable ».

Le principe du championnat


La formule E, Quèsaco ?

C’est une catégorie de voiture de course, de type monoplace (comme la formule 1) à la seule différence qu’elle est propulsée par un moteur électrique.

Les caractéristiques précises ne sont pas encore connues néanmoins, la Fédération Internationale de l’Automobile (FIA) a déjà précisé qu’elles seront un peu moins rapides que leurs cousines fonctionnant avec un moteur thermique (leur vitesse maximale s’élève à 220 km/h), mais leur accélération est plus franche puisqu’elles passent de 0 à 100 km/h en 3 secondes. Enfin elles sont plus bruyantes qu’une voiture thermique de série (80 décibels contre 70 décibels pour une voiture « normale ») mais moins bruyantes que les Formule 1 actuelles (140 décibels actuellement).

La puissance de ces bolides respectueux de l’environnement sera de 270 chevaux.

Les équipes

Pour ce nouveau championnat « écologique » 10 équipes (chacune avec deux pilotes) seront en compétition.

Pour le moment on connait les équipes suivantes :

  • Drayson Racing (Grande Bretagne)
  • China Racing (Chine)
  • Andretti Autosport (USA)
  • Dragon Racing (USA)
  • Super Aguri (Japon)
  • DAMS (France)

Les 4 dernières équipes seront annoncées fin 2013.

Les voitures

Le championnat Formule E est un championnat ouvert. Les fabricants peuvent construire leur propre véhicule (aussi appelé SRT_01E) sous réserve que celui-ci respecte les spécifications techniques énoncée par la FIA.

Ce championnat encourage la concurrence, mais sert surtout de cadre pour la recherche et le développement de la technologie autour du véhicule électrique. Pourra-t-on espérer avoir des véhicules électriques plus performant avec une meilleure autonomie grâce au championnat de Formule E ?

Pour le moment seul un véhicule a été homologué par la FIA : la Spark-Renault SRT_01E !

Construite par Spark Racing Techology, une société française en collaboration avec quelques une des entreprise leaders dans le sport automobile, elle utilise les toutes dernières technologies en proposant un équilibre entre durabilité et rentabilité pour repousser les limites du sport automobile « zéro émission ».

  • Le châssis monocoque : l’entreprise italienne Dallara l’a conçu et fabriqué à partir de fibre de carbone et d’aluminium. Il est à la fois léger et résistant.
  • Le groupe motopropulseur électrique et électronique : il est construit par McLaren Electronics Systems.
  • Les batteries : d’une puissance de 200 KW, elles sont produites par la société Williams Advanced Engineering.
  • Les pneus : spécialement conçus pour fournir des performances optimales dans des conditions humides et sèches, ces pneumatiques 18’’ ont été fabriqués par Michelin.

Enfin l’intégration des systèmes et la surveillance de l’assemblage de tous les composants ont été confiés à Renault. Fort de son expérience à travers Renault Sport Technologies et les programmes Renault Sport F1, la firme a été jugée apte à coordonner la fabrication de ce nouveau bolide « propre ».

Les étapes

Pour la première saison, ce championnat d’un nouveau genre passera par les 5 continents, par les circuits mythiques (comme monte Carlo), dans les plus belles villes du monde :

Carte Formule E

Le mot de la fin !

Cet article a permis de démontrer, par différents exemples d’entreprises (françaises !) leaders dans un domaine bien précis, que la France peut encore être leader dans des technologies d’avenir et que nous ne sommes pas condamnés à toujours à la traîne ! La qualité française quoi !

Formule E : les français en pôle position !
Notez cet article