Borne recharge voiture électrique

Interrogé sur RMC et BFMTV, le secrétaire d’État aux Transports a annoncé un objectif sur-optimiste de 100.000 bornes de recharge dès 2021, afin « de renforcer le modèle du véhicule électrique ».

Deux récents articles montrent que l’infrastructure de charge est un pilier du développement de la voiture électrique. L’Angleterre mise gros sur les bornes rapides, et BNEF a indiqué que 12 millions de sites seront nécessaires d’ici 2040 dans le monde. Quid de la France ?



76.000 nouvelles bornes en 18 mois ?

Aujourd’hui, l’hexagone compte 24.000 bornes de recharge électriques publiques selon le secrétaire d’État en charge des Transports. Un nombre que le représentant du gouvernement souhaite quadrupler rapidement.

« On a encore un frein à l’usage de la voiture électrique : on a trop peu de bornes, notamment sur les longues distances », a confié Jean-Baptiste Djebbari sur BFMTV/RMC ce mardi, annonçant un objectif de 100.000 bornes en 2022.  « Je suis persuadé qu’avec l’effort collectif, nous pouvons avoir 100.000 bornes en 2021 » a t-il ajouté.

Contrairement à ce qu’affirme le titre de la vidéo, ce sont bien 100.000 bornes sur tout le territoire français, et pas seulement sur autoroute.

 

Des tarifs différenciés ?

« On va demander beaucoup aux concessionnaires autoroutiers, je vais leur demander d’installer ces bornes rapidement », ajoute Djebbari. « Je demande aussi de réfléchir à une nouvelle grille de tarifs » poursuit-il.

Il évoque aussi la possibilité de « tarifs différenciés selon que vous utilisez des véhicules propres, selon que vous soyez en covoiturage », tout en avouant que « c’est un travail inabouti ».

 

Avis de l'auteur

Ces chiffres paraissent totalement farfelus. Il a fallu 10 ans pour accumuler 24.000 bornes dans le pays, nombre que l’AVERE-France estime à 29.000 à fin décembre 2019. Ils sont par ailleurs disposés dans plus de 12.000 lieux. Pour les consulter, le site gouvernemental propose une carte, tout comme Chargemap.

Multiplier le nombre de bornes par quatre en 18 mois ? Nous ne disons pas que cela est impossible mais avec quels moyens ? Qui paiera le gros de la facture ? Les concessions autoroutières, les constructeurs, l’Etat, l’Europe ? Avec la crise actuelle, touchant tous les pans de l’économie, ceci est assurément un vœu plus que du réalisme.

Bien que nous rêvions d’en voir autant, nous voyons davantage les 100.000 bornes se concrétiser d’ici 2025. Et les bornes de recharge rapide et ultra-rapide ? Selon je-roule-en-électrique.fr, seulement 60 stations existent en France et aucun plan n’est à l’horizon. En Angleterre, 2.500 bornes sont envisagées d’ici 2030, ce serait un bel exemple à suivre.

Sur le point des tarifs différenciés, nous ne comprenons pas la nuance de voiture propre ou non sur une borne évoquée par le Secrétaire d’Etat. Aurons-nous une différence de prix de recharge entre un véhicule électrique et hybride rechargeable ? Voire entre différentes voitures électriques ? Néanmoins, nous soutenons la mesure sur le covoiturage, incitant à diminuer le trafic.