Essai de la Nissan LEAF

Le mercredi 2 mars 2011, à 8 heures du matin, un matin particulièrement froid à Genève, j’ai testé une Nissan Leaf, production de série. Un grand moment !

L’essai était managé par une équipe en provenance d’Espagne, très sympa et très pro. Mon accompagnateur m’a donné toutes les réponses à mes questions et a bien mis en valeur tous les avantages de la Nissan Leaf (voir la vidéo plus bas).



Je m’assieds et là… Pouf ! Mon coeur balance déjà : très séduisante, très confortable, nous sommes dans une « vraie » voiture, sauf qu’elle est électrique. Rien à voir avec mes tests de la Peugeot Ion ou la Renault Fluence : les sensations de conduite sont formidables. La voiture est confortable, silencieuse.

Quand je passe du mode Eco à Drive, la différence de couple se sent immédiatement. C’est à ce moment que vous percevez la puissance de la voiture : vous n’avez aucun problème à effectuer vos manoeuvres de dépassement.

Les applications GPS embarqué et iPhone sont géniales. Imaginez votre voiture branchée dehors dans le froid ou la chaleur. Prenez votre iPhone, déclenchez le chauffage et la climatisation à distance, quelques minutes avant votre départ. Quand vous ouvrirez la porte de votre Nissan Leaf, elle aura la température intérieure idéale, sans avoir puisé dans vos batteries. Normal, car votre voiture est branchée sur le secteur ! Essayez de faire la même chose avec votre voiture essence ou diesel ;-)

Avec les applications, vous pourrez vérifier le niveau de charge et programmer la recharge aux heures creuses. La recharge rapide est mise en avant. Mais quid du vieillissement des batteries et la garantie ?

En dehors de l’autonomie, moins de 160 km, c’est donc une « vraie » voiture. À l’issue de ce test, mon coeur balance entre la Nissan Leaf et l’Opel Ampera, la déclinaison européenne de la Chevrolet Volt que nous avons testée avec Yoann.

À quelques mois près, la Nissan Leaf et l’Opel Ampera seront en effet commercialisées en France, avant la fin 2011. Si mon compte en banque était bien garni, je les achèterais toutes les deux ! Heureusement que j’ai deux places de parking dans mon immeuble.

L’Opel Ampera comme routière électrique et la Nissan Leaf comme citadine électrique. Je vais devoir envoyer un courrier pour la prochaine AG de copropriétaires. Je vais réclamer mon droit à la prise pour deux voitures au lieu d’une.

Heureusement juste en face des deux places, j’ai aussi un box, alimenté en électricité par mon appartement en rez de chaussée : cela évitera les discussions sur la note d’électricité…



Alors ? Votre première voiture électrique sera-t-elle la Nissan Leaf ?