Responsable de l’électro-mobilité au sein de la marque Volkswagen, Rodolphe Chevalier revient avec Automobile-Propre sur l’arrivée de la Volkswagen ID.3 et sur les prochaines étapes de l’offensive électrique du constructeur.

S’il a fallu attendre 4 ans entre la présentation du concept ID et la sortie de l’ID.3, Volkswagen est désormais prêt à activer une offensive massive sur le segment de la voiture électrique. Pierre angulaire de la stratégie « Way to Zero » visant à rendre le groupe neutre en carbone d’ici 2050, la nouvelle compacte électrique n’est que la première étape d’un plan d’investissement de 33 milliards d’euros d’ici 2024.

Publicité


« D’ici 2029, nous aurons 75 véhicules électriques toutes marques confondues dont 60 basés sur plateforme MEB » détaille pour les lecteurs d’Automobile-Propre Rodolphe Chevalier, responsable de l’électro-mobilité pour la branche française de Volkswagen.

1500 ID.3 commandées en France

« Sur la Volkswagen ID.3, nous sommes à plus de 1500 commandes et à environ 1000 voitures livrées en France. Aujourd’hui, on constate un prix moyen à 43.000 € avec des ventes majoritairement concentrées sur les finitions Family, Business et Tech. Arrivée un peu plus tard, la version 77 kWh représente aujourd’hui 10 à 15 % du mix ID.3 » chiffre Rodolphe Chevalier.

Aujourd’hui construite autour de cinq niveaux de finitions, cette gamme ID.3 devrait évoluer en 2021. « Lorsque le réseau sera plus aguerri, notre idée est de l’articuler autour d’un niveau de batteries et de puissance. Le client pourra ensuite choisir parmi 10 packs pour personnaliser la voiture. Nous aurons quatre motorisations au total avec une gamme qui débutera autour de 90-95 kW et des paliers tous les 20-30 kW » détaille notre interlocuteur.

Autre lancement attendu : celui de la petite batterie de 45 kWh. « Elle sera proposée à la commande début 2021 et livrée à compter du milieu d’année. On sera sur un tarif inférieur à 30.000 € même si le bonus évolue » rassure le représentant de Volkswagen.

Pour l’heure limitée aux seules versions 58 et 77 kWh, la Volkswagen ID.3 sera lancée dans sa version 45 kWh en 2021.

Un software intermédiaire en attendant la mise à jour

Pour Automobile-Propre, ces échanges avec Volkswagen étaient également l’occasion d’aborder la question du logiciel embarqué qui n’intègre pas encore toutes les fonctionnalités.

« A la sortie de la COVID, il nous a fallu faire un choix. Attend-on d’avoir finalisé la voiture ou doit-on faire un software intermédiaire ? C’est finalement la seconde option que nous avons choisie » explique notre interviewé. « On aura une grosse mise à jour prévue pour début 2021. Celle-ci se fera en physique dans le réseau » poursuit-il. Parmi les nouvelles fonctionnalités attendues figure la réalité augmentée via une évolution du dispositif d’affichage tête haute qui permettra de projeter des informations sur « 5 à 10 mètres » (voir vidéo ci-dessous). Les dispositifs Android Auto et Apple Car Play sont également au programme ainsi qu’un planificateur d’itinéraire « type Better Route Planner » qui sera également intégré sous peu au site Volkswagen.

A cette échéance, la Volkswagen ID.3 devrait également être compatible avec les mises à jour OTA (« over the air »). Celles-ci permettront de déployer à distance de nouvelles fonctionnalités tout au long du cycle de vie du véhicule.

 

Publicité


Du personnel formé

« Sur la formation du réseau, nous avons appliqué la marteau-thérapie » s’amuse notre interlocuteur. « Entre octobre l’an dernier et janvier on a effectué 60 dates et formé 1000 conseillers clients en vente et en après-vente pour qu’ils aient vraiment les bases de la connaissance du véhicule » chiffre-t-il. « Au retour du confinement, on a remis des e-trainings en ligne puis enchainé sur une grosse formation en ligne de 5 heures qui balayait l’ensemble de l’écosystème ID. Suite à cette formation en ligne, on a fait une tournée fin aout avec une soixantaine de dates où des essais ont pu être réalisés avec un coach. Pendant la formation, on a fait tester les véhicules et la recharge ». Un programme qui a également permis à Volkswagen d’identifier un référent par site, sorte de « Product Genius » spécialiste de l’offre ID.

Les ateliers ont également bénéficié de formations et d’aménagements spécifiques. « Même si la réglementation française ne nous y oblige, nous avons imposé des zones de quarantaine au sein des ateliers. Cela consiste à garder un périmètre de 6 mètres autour du véhicule pour éviter les risques, notamment sur la batterie. Les techniciens ont été formés pour intervenir sur le haut-voltage. En France, 450 sites sont habilités » détaille notre interlocuteur. Certaines réparations, comme les grosses interventions sur la batterie, resteront toutefois réservées à quelques centres en France. « Nous en avons 3 en 2020 et en auront 5 en 2021. On évoluera ensuite en fonction des besoins réels ».

En parallèle, le constructeur orchestre un plan de déploiement de bornes de recharge. « On a une borne 11 kW AC et une borne 22 kW DC par site à l’extérieur ainsi qu’une borne dans le showroom et une autre en atelier » détaille Rodolphe Chevalier.

Le Volkswagen ID.4 pour prochaine étape

Révélé dans sa version définitive fin septembre, le SUV ID.4 « On aura les premières voitures qui arriveront fin 2020 dans le réseau. Les premières livraisons clients commenceront début 2021 » détaille Rodolphe Chevalier. Pour l’heure limité à une série limitée 1st équipée d’une batterie de 77 kWh, le SUV électrique de Volkswagen sera également décliné avec une batterie de 52 kWh. « En entrée de gamme, nous serons sous la barre des 40.000 € hors bonus » promet notre interlocuteur.

Attendue fin 2020 en concessions, la Volkswagen ID.4 bénéficiera également d’une version Coupé

Calqué sur ce que propose déjà Skoda avec l’Enyaq, l’ID.4 sera également proposé dans une version 4 roues motrices de 225 kW. Dotée d’éléments esthétiques plus sportifs, celle-ci bénéficiera également d’un nom spécifique (ID.4 R ?).

Si le SUV est appelé à une carrière plus internationale que la compacte, le représentant de Volkswagen estime qu’il sera moins populaire dans l’Hexagone. « En France, on estime que la Volkswagen ID.3 fera deux fois plus de volume. Sur 2021, on ambitionne 10.000 à 12.000 ID.3 contre 6.000 ID.4 » chiffre notre interlocuteur.

L’ID4 ne sera toutefois pas la seule nouveauté 2021. Une déclinaison Coupé à la dénomination spécifique fera également son apparition en milieu d’année. « Il y aura ensuite une trêve jusqu’à fin 2022, date à laquelle nous concrétiserons d’autres concepts présentés au cours des dernières années (ID Vizzion, ID Buzz ndlr) » conclut le responsable de Volkswagen.

Pour Volkswagen, cette montée en puissance de l’électrique se fera au détriment technologies essence et diesel. « A horizon 2025-2026, nous sortirons notre dernière plateforme thermique et en 2033 nos derniers véhicules à motorisations conventionnelles » détaille notre interviewé.

Publicité