Source : syane.fr

Depuis ce samedi 8 juin au matin, plus d’une douzaine de réseaux de charge opérés par SPIE sont hors service. Une situation qui n’a toujours pas été réglée au moment où nous écrivons ces lignes…

Rien ne va plus dans l’écosystème de charge français… Alors que de nombreux électromobilistes sont sur les routes pour profiter du week-end de Pentecôte, cette panne géante ne pouvait pas tomber plus mal.

Selon Chargemap, qui a publié un rapport d’incident sur son blog, évoquant un « soucis technique au niveau de l’opérateur SPIE » depuis ce samedi 8 juin à 0H00. Une liste de près d’une quinzaine de réseaux est ainsi signalée « hors service » : Réseau eborn, Sedi, SDE 07, SDE04, SDED, SDEY, Syane, SYME05, Sieeen, Sydesl, Mouvelecvar, Morbihan Energies, Fuclem 55 et Izyborne. Des perturbations également confirmées dans un rapport d’incident envoyé par la plateforme GIREVE.

Panne générale

Sur son blog Chargemap précise que tous les usagers sont concernés, « quel que soit l’opérateur de mobilité ». Les systèmes de paiement à l’acte sont également « hors-service », rendant les différents réseaux totalement inutilisables.

Une information qui nous a été confirmée par la hotline de l’opérateur. « En termes de délai, nous ne savons pas » nous a-t-on indiqué. « Pour suivre la remise en route du service, il faut se connecter sur le site https://www.orios-idcharge.com. A partir du moment où Orios sera revenu, le réseau sera revenu » nous précise-t-on.

Site Orios est totalement hors-service depuis ce samedi 8 juin

Une disponibilité essentielle

Au cours des dernières semaines, ce n’est pas la première fois qu’un tel incident se produit. Début mai, Chargemap relayait déjà un incident sur une dizaine de réseau. Survenu le 3 mai, le problème n’a été résolu que le 6 mai, soit trois jours plus tard…

Alors que la multiplication de l’offre conduira à une hausse importante du nombre de véhicules électriques en circulation, l’infrastructure publique devient essentielle. Car si la plupart des conducteurs rechargeront chez eux, les différents acteurs de l’écosystème devront leurs garantir un réseau à minima fonctionnel pour leurs déplacements hors « zone de confort ». Une situation qui inquiète aussi les constructeurs. « Comme ce qui est imposé dans la téléphonie mobile, nous voulons que chaque opérateur soit contraint d’afficher publiquement le taux de disponibilité de ses réseaux » nous expliquait l’un d’eux lors du salon EVS 32 à Lyon.

Le « zéro panne » n’existe pas… Le tout est de savoir réagir rapidement pour offrir un service optimum à l’usager. Sur ce point, il y a clairement du travail à faire par tous. Dans le domaine des carburants conventionnels, pourrait-on imaginer une seule seconde voir un réseau de stations-service rester inopérant plus de 24 heures ? Clairement pas ! Et si cela devait arriver, cela ferait sans doute la une de tous les médias nationaux…

Mise à jour suite mail adressé par l’opérateur en date du 14.06.2019 

La perturbation qui a affecté le système ORIOS de bornes de recharges pour véhicules électriques depuis le week-end de Pentecôte est désormais terminée.

Ce dysfonctionnement était consécutif à une opération de maintenance sur des serveurs. Il a affecté une partie des clients, notamment les conducteurs de véhicules électriques utilisant les services d’itinérance (abonnés à un autre réseau), le paiement par carte bleue ou l’application ID charge.

Les équipes de SPIE ont été mobilisées tout le week-end pour rétablir la situation dans les plus brefs délais. Cependant, une panne d’opérateur mobile survenue dans la nuit du mardi au mercredi a engendré de nouvelles indisponibilités de service sur certaines bornes. Cette dernière panne a été traitée.

Toutes les fonctionnalités du système ORIOS sont à nouveau opérantes sauf pour un nombre très limité de bornes (environ 5%).

Conscients du désagrément pour les utilisateurs, les techniciens de SPIE continuent de tout mettre en œuvre sur le terrain pour finir de rétablir la totalité du service au plus

 

Voiture électrique : panne géante sur les réseaux de charge français
4.7 (93.13%) 32 vote[s]