Voiture électrique : des bonus à la baisse pour 2020, 2021 et 2022


Publicité

Dans une note d’information publiée sur son site, le ministère de l’écologie confirme l’évolution du barème du bonus pour 2020 et annonce d’ores et déjà la baisse du montant des aides pour 2021 et 2022.

Cela semble peine perdue. Alors que différents acteurs du monde électromobile militent pour le maintien du bonus à 6000 euros pour tous, le gouvernement reste sur ses positions. Dans une communication diffusée sur son site internet ce mercredi 18 décembre, le ministère de l’écologie annonce les modalités du bonus 2020 et confirme l’instauration d’un système à deux barèmes. Séparant personnes physiques et morales, celui-ci sera fonction du tarif du véhicule (voir tableau).

Cédant à la pression des constructeurs et des associations, le ministère introduit toutefois une nuance. Il est ainsi précisé que les véhicules utilitaires légers et les véhicules à hydrogène dont le prix de vente est supérieur à 60.000 € pourront continuer à bénéficier du bonus mais avec un montant limité à 3000 euros.

Prix d’achat Bonus 2019 Bonus 2020 Bonus 2020
    Particuliers Personnes morales
Jusqu’à 45.000 € 6000 € 6000 euros 3000 euros
45.000 € – 60.000 € 6000 € 3000 euros 3000 euros
Plus de 60.000 € (VP) 6000 € 0 euro 0 euro
Plus de 60.000 € (VUL et hydrogène) 6000 € 3000 euros 3000 euros

Par rapport au régime actuel, les modalités d’attribution ne semblent pas avoir évolué. Dans son communiqué, le ministère évoque l’obligation de ne pas revendre le véhicule subventionné dans les 6 mois suivant son achat, ni avant d’avoir parcouru au moins 6.000 km. En cas de location avec option d’achat, la souscription d’un contrat d’une durée minimale de deux ans est également obligatoire.

Reste toutefois à confirmer le taux d’intervention du bonus qui n’a pas encore été précisé. Pour l’année en cours, celui-ci est fixé « 27 % du coût d’acquisition toutes taxes comprises, augmenté le cas échéant du coût de la batterie si celle-ci est prise en location, dans la limite de 4 000 euros. »

Généralement commercialisés au dessus de 60.000 euros, les utilitaires devront se contenter d’un bonus réduit à 3000 euros, soit deux fois moins que le régime actuel.

Les deux-roues préservés

Si les véhicules à quatre roues subissent un sérieux coup de rabot, les deux et trois roues électriques seront préservés. Le bonus est ainsi maintenu à 900 € pour les engins motorisés et à 200 € pour les vélos à assistance électrique.

En 2020, l’aide à l’achat de 900 euros pour les scooters électriques sera maintenue

Des perspectives à la baisse pour 2021 et 2022

Alors qu’il prévoit d’augmenter de 50 % le budget global alloué au bonus 2020, qui passera de 260 à 400 millions d’euros, le gouvernement annonce d’ores et déjà la couleur pour 2021 et 2022.

Si le bonus sera maintenu, son montant maximal sera progressivement réduit. Il passera ainsi à 5000 € en 2021 puis à 4000 € en 2022.

  Budget Bonus max
2020 400 M€ 6000 €
2021 400 M€ 5000 €
2022 260 M€ 4000 €
Publicité

Sur le même sujet


Publicité
Publicité

Commentaires

Copyright © 2020 Automobile Propre - Tous droits réservés Mentions légales Site édité par Saabre