Rolls zappe l’étape de l’hybride et passe directement au 100 % électrique avec la Spectre, un immense coupé qui promet 520 km d’autonomie.

Rolls Royce, une marque de traditions qui regarde vers l’avenir. La firme britannique vient de lever le voile sur son premier modèle électrique, nommé Spectre. La marque indique que ce véhicule prend la relève de la Phantom Coupé, preuve que ce n’est pas une extension de la gamme, mais qu’elle entame bien aujourd’hui sa bascule vers le tout électrique. La transformation de la gamme sera d’ailleurs rapide, puisque la fin du thermique est déjà programmée pour 2030 chez Rolls.

Le constructeur a toutefois pris de l’avance pour présenter la Spectre. Si elle peut déjà être commandée, les livraisons ne commenceront pas avant le dernier trimestre 2023. De quoi laisser le temps d’économiser ! Rolls indique que le prix sera situé entre celui du SUV Cullinan et celui de la Phantom, il devrait donc tourner autour de 400.000 €.

La Spectre ne partage pas ses dessous avec les nouvelles grandes BMW électriques (Rolls faisant partie du groupe allemand). Elle utilise la même plate-forme en aluminium que la Phantom. Mais, malgré l’usage de l’alu, la voiture a un poids total délirant. A l’opulence attendu d’une Rolls s’ajoute évidemment la batterie. Sa capacité n’est pas connue, mais la marque vise une autonomie de 520 km. La puissance est de 585 ch. Le constructeur vise un 0 à 100 km/h en 4,5 secondes.

La fiche technique sera détaillée plus tard, la marque continuant la mise au point de la Spectre. Consciente que la voiture ouvre une nouvelle ère technique et technologique, le constructeur a mis en place un programme de tests XXL, représentant 2,5 millions de kilomètres parcourus.

À lire aussi Cadillac Celestiq : une entrée ratée dans le monde du luxe électrique ?

La démesure se trouve aussi au niveau du gabarit. La Spectre est un coupé deux portes qui s’étire sur 5,45 mètres ! La largeur est de 2,08 mètres, et la hauteur de 1,55 mètre. Une valeur élevée pour un coupé, mais la Spectre est la voiture la plus aérodynamique jamais créée par le constructeur, avec un coefficient de trainée de 0,25.

Si la silhouette générale est bien celle d’une Rolls, la Spectre fait souffler un vent de fraicheur et de modernité sur le design de la marque. La calandre est la plus large jamais montée sur Rolls, mais elle a une hauteur contenue. La signature lumineuse est détachée, avec une fine bande en hauteur. A l’arrière aussi, la Spectre ose une signature lumineuse moderne.

En revanche, la marque a été plus frileuse à l’intérieur. Il y a bien sûr des écrans pour l’instrumentation et l’info-divertissement, mais la planche de bord garde un côté très massif, ne cherchant pas à dégager une impression techno-futuriste. Les tirettes chromées au niveau des aérateurs sont toujours là ! Les deux ouvrants ont une ouverture inversée, et intègrent à l’intérieur près de 4800 points lumineux. Rolls promet que la Spectre a quatre vraies places.