Organisée ce samedi sur le parking d’un supermarché à Romorantin, la vente de plusieurs dizaines de Bluecar issues du service Autolib’ a été un véritable succès.

Dans un contexte de grogne générale autour de la hausse de la hausse des carburants, cette vente « flash » ne pouvait pas mieux tomber. Largement relayée par les médias nationaux et soutenue par un site internet – www.adieulessence.com – assurant une promotion, la mise en vente de plusieurs dizaines de Bolloré Bluecar a connu un succès incroyable.

« La vente a commencé à 10 heures avec 200 personnes qui attendaient. En fin de matinée, les 50 voitures présentées étaient vendues » rapporte le quotidien 20 minutes. Le succès fut tel que le garage Cavarec, organisateur de l’opération, a mis en vente 50 voitures supplémentaires que les clients ont pu acheter sans même les voir.

Annoncées à 3700 euros, ces Bolloré Bluecar étaient jadis utilisées par le service Autolib’ et avaient en moyenne quelque 100.000 kilomètres au compteur. En partie reconditionnée, elles étaient vendues en l’état avec une garantie de 6 mois et une extension possible à deux ans moyennant 192 euros supplémentaires. « Bosses, rayures, bobos sur les intérieurs… restent. Libre à vous de la customiser, de la bichonner, et d’en faire : la vôtre ! » souligne le garage sur son site internet.

Pour ceux qui ont raté cette première opération, sachez que le garage Caravec prévoit d’organiser d’autres ventes. Le tarif sera toutefois plus élevé : entre 4500 et 4700 euros par voiture.

Reste toutefois à savoir comment la maintenance de ces véhicules sera assurée et surtout si les « heureux » propriétaires ont été suffisamment avertis des deux inconvénients majeurs de la batterie lithium-métal-polymère embarquée à bord des voitures électrique de Bolloré. A savoir la nécessaire maintien en température du pack, dont le fonctionnent à 60°C impose un branchement constant dès lors que la voiture est arrêtée pour palier à une autodécharge importante, et l’absence de dispositifs de charge rapide pour les longs trajets.

Une opération dont le succès rappelle que le signal prix reste un point essentiel pour la réussite de la voiture électrique.

Vendues 3700 euros, ces anciennes Bluecar d’Autolib se sont écoulées en quelques heures
4.5 (90%) 20 votes