La voiture à pile à combustible du constructeur japonais adopte un design moins controversé. Visibles sur ce show-car attendu au Salon de Tokyo, les nouvelles lignes s’accompagnent d’une autonomie portée à 650 km.

Qui a dit que voiture à propulsion alternative n’était pas sexy ? Toyota a certes travaillé la culture de la différence, avec la Prius puis la Mirai en 2015. Cette dernière reprenait une originalité exacerbée de l’hybride pour le compte de l’hydrogène.

Visuellement, rien à voir

Pour 2020, la recette semble avoir changé. Plus loin que le restylage de la Prius ayant adouci les traits de la Prius, la future Mirai sera complètement transfigurée. Finies les optiques biscornues et les plis de caisses taillés à la serpe, bonjour l’élégance et le classicisme. « Nous voulions que les clients se disent : je choisi la Mirai pas seulement car elle est à hydrogène, mais simplement parce que je désire cette voiture », précise l’ingénieur en chef Yoshikazu Tanaka.



Sans ses volumes originaux, la nouvelle Mirai fait plus statutaire

C’est sur la base des Lexus LC et LS que Toyota a développé la seconde mouture. La silhouette est plus basse de 7 cm, le capot très long, les surfaces très épurées. La longueur a pris 8 cm au passage, soit 4,97 m et la largeur 6 cm. Surtout, rien ne transpire le système à pile à combustible. Si peut-être, la grande grille vient avaler l’oxygène nécessaire à la production d’électricité, mais se fond au reste de la gamme.

650 kilomètres en un plein

Toyota ne donne pas de détails sur la pile à combustible et le moteur. Toutefois, un chiffre est en nette progression, celui de l’autonomie. Avec « une augmentation de 30% », celle-ci passe donc de 500 à 650 km environ. Autre changement, les roues arrière sont motrices et non plus avant, en raison de la plateforme TNGA-L. Pour rappel, le modèle actuel dispose d’un moteur électrique de 154 ch et 335 Nm.

L’intérieur de la nouvelle Toyota Mirai 2020 est plus consensuel

L’intérieur du nouveau modèle est aussi très opposé à l’actuelle Mirai. Les compteurs retrouvent leur position classique derrière le volant et non sous le pare-brise. L’écran central prend du volume (12,3 pouces), mais la console vient s’étirer vers le côté passager.

Révélé en show-car pour le Salon de Tokyo démarrant le 23 octobre, ce show-car est proche à 95% de la version de série. La nouvelle Toyota Mirai sera commercialisée courant 2020, à un prix encore inconnu. L’actuelle, diffusée à plus de 10.000 exemplaires, est disponible en France à partir de 78.900 € hors bonus. Ce modèle visera essentiellement les flottes de taxis et VTC, notamment celle de HysetCo à Paris.