Lors de sa conférence de presse à Pékin, la marque nippone a officiellement confirmé l’arrivée du Toyota C-HR électrique pour 2020. Un modèle qui sera également commercialisé en Chine avec FAW sous le nom d’Izoa.

Dans le domaine du véhicule électrique, il y a ceux qui y vont volontiers et d’autres qui trainent les pieds… Toyota fait résolument partie de la seconde catégorie. Plus enclin à développer la technologie hydrogène, le constructeur est régulièrement critique vis-à-vis des voitures branchées. Seulement voilà, la Chine et de nombreux pays dans le monde ont bel et bien choisi de privilégier la voie de l’électrique à batteries et la marque nippone n’a d’autre choix que d’adapter sa stratégie. A Pékin, le constructeur a ainsi officialisé l’arrivée du Toyota C-HR électrique.



« En ce qui concerne les modèles électriques de Toyota, nous présenterons une version électrique du C-HR au reste du monde en 2020 » a déclaré Kazuhiro Kobayashi lors de la conférence de presse du constructeur à Pékin.

Si on ne sait aujourd’hui strictement rien des caractéristiques et performances de ce futur C-HR électrique, déjà très populaire dans sa version hybride actuelle, Toyota devrait lui offrir un avenir mondial. En Chine, l’un de ses principaux marchés, le modèle sera également commercialisé par FAW sous le nom d’Izoa.

Les Corolla et Levin hybrides rechargeables en première mondiale à Pékin

En dehors de l’annonce de ce futur Toyota C-HR électrique, le constructeur a présente en première mondiale à Pékin les versions hybrides rechargeables de la Corolla et de la Levin. Attendues en 2019 et réservées au marché chinois, les deux berlines proposeront jusqu’à 50 kilomètres d’autonomie en électrique et seront assemblées en Chine. Depuis 2017, les deux modèles étaient déjà proposés en version hybride « non rechargeable » sur le marché chinois.

Ambitionnant d’accélérer son programme d’électrification, Toyota compte également renforcer ses sites de production et de R&D. En 2020, une nouvelle usine de production de batteries sera lancée en Chine pour préparer l’arrivée de modèles 100 % électriques.

D’ici à 2020, le constructeur prévoit d’introduire dix nouveaux modèles électrifiés en Chine. Une façon de répondre aux futurs quotas « nouvelles énergies » imposés par les autorités chinoises à compter de 2019.

A l’échelle mondiale, le constructeur prévoit de vendre 5.5 millions de véhicules électrifiés par an à compter de 2030 et souhaite proposer des déclinaisons électriques ou électrifiées sur l’ensemble de ses modèles à compter de 2025.