Personnalité bien connue de la communauté électro-mobile, Jérôme a abandonné sa petite C-Zero au profit d’une Tesla Model 3 flambant neuve. Un nouveau quotidien qu’il nous raconte à l’occasion du Vendée Energie Tour.

« Je suis heureux comme un gosse… ». Quelques semaines après avoir reçu sa Model 3, Jérôme Fresnay ne cache pas son plaisir au volant de cette nouvelle acquisition qu’il nous présente à l’occasion du Vendée Energie Tour. « Je l’ai reçue en mars et je l’avais commandée le 1er avril 2016 à 300 km/h. J’étais dans le TGV pour faire le Marathon de Paris » nous explique-t-il.

De la C-Zero à la Model 3

Choisie dans sa configuration dual-motor Long-Range, cette Model 3 marque un véritable tournant dans le quotidien de Jérôme qui roulait jusqu’ici à bord d’une petite Citroën C-Zero.

« Quand je venais au VET (Vendée Energie Tour ndlr) avec ma C-Zero, je faisais au moins quatre recharges. Avec la Model 3, zéro recharge, ça le fait direct » compare-t-il. « Au niveau conso, je suis sur 15 kWh/100 km, la C-Zero devait être à 11 ou 12. Elle est donnée pour 560 km par le constructeur, en fait c’est 500 dans la réalité. Sur autoroute, nous sommes plus sur du 420-430 km. Sur les petites routes à 80 par lesquelles je suis venu, j’ai réussi à faire du 13,4 kWh/100 km en respectant les limitations » chiffre-t-il.

Du côté des accélérations, il n’y a évidemment rien à voir avec la C-Zero qui réalisait l’exercice du 0 à 100 km/h en 15,9 secondes. « Quand je l’ai eu (la Model 3 ndlr) elle faisait le 0 à 100 km/h en 5,6 secondes. Un matin, elle l’a fait en 4,6 parce qu’une mise à jour a ajouté de la puissance. Pour moi c’est un vaisseau spatial. Quand on accélère on a l’impression de décoller comme dans un avion » illustre notre interviewé.

Premiers pas avec l’Autopilot

Pour Jérôme, cette Model 3 est aussi l’occasion de se familiariser avec les différentes fonctionnalités de l’Autopilot. « Là j’ai la dernière version qui s’appelle navigation sur Autopilot qui me fait aller d’un point A à un pont B sur autoroute. La voiture double elle-même et sort elle-même » nous explique-t-il, préférant se familiariser progressivement avec le système. « J’ai quand même mis que je voulais encore avoir la main. Donc elle ne double que si je donne un coup de clignotant. Je n’ai pas fait tout automatique, je préfère la connaitre avant » justifie-t-il.

Sur les points négatifs, la seule remarque qui vient à l’esprit de Jérôme concerne la fonction Sentinelle. Lancée en début d’année, celle-ci permet d’enregistrer ce qui se passe autour de la voiture lors des phases de stationnement. « Lorsqu’on a des alertes, on ne peut pas visualiser à l’écran. Il faut retirer la clé USB. C’est quelque chose qui arrivera surement » estime notre interlocuteur.

Vers de nouvelles aventures

Fidèle participant des différentes épreuves organisées par TVE, Jérôme Fresnay a participé en début d’année à la « Green Expedition 2019 », un road-trip de 4000 kilomètres reliant la France au Cap Nord.

« J’ai eu ma Model 3 après le Cap Nord. Sinon, cela m’aurait bien plu. Elle se serait bien débrouillée car la Norvège est bien équipée en superchargeurs Tesla » explique notre interlocuteur qui a participé à l’épreuve aux couleurs d’une Renault ZOE logotypée aux couleurs de Télé Matin.

Qu’à cela ne tienne, Jérôme a déjà d’autres projets en tête. « J’aimerai bien faire la route A40 en Argentine » nous explique Jérôme. Mais sans doute avec pas sa Model 3. « Le souci c’est qu’on envoi la voiture et qu’on ne sait pas quand elle revient. Il vaut mieux prendre une voiture sur place » justifie-t-il. La Model 3 devrait se cantonner à quelques road-trips en Europe. Ce qui laisse déjà un vaste champ de possibilités.

Tesla Model 3 : « C’est un vrai vaisseau spatial ! »
4.1 (81.2%) 50 vote[s]