Lors du Mondial de l’Automobile, Automobile-Propre a pu s’entretenir avec Yves Bonnefont, Directeur de la marque DS. L’occasion de revenir sur l’arrivée de la future DS 3 Crossback e-tense et d’évoquer la stratégie d’électrification du groupe qui prévoit d’arrêter la sortie de nouveaux véhicules 100 % thermiques à compter de 2025.

« Le plan produit de la marque c’est que tous nos modèles, à partir de cette année, aient leur version électrifiée. Pure électrique comme c‘est le cas de DS 3 Crossback e-tense ou hybride rechargeable avec DS 7 Crossback e-tense » rappelle le directeur de la marque premium de PSA que nous avons pu rencontrer à Paris lors du Mondial de l’Automobile.

DS 3 Crossback e-tense : un TCO identique au thermique

« DS 3 Crossback e-tense c’est avant tout une voiture faite sur une nouvelle plateforme ; la plateforme multi-énergies du groupe (eCMP nldr) qui est capable d’offrir des motorisations électriques sans aucun compromis sur l’habitabilité du véhicule » indique Yves Bonnefont qui évoque un lancement « dans un an à peu près » et un coût global similaire au thermique.

« On travaille beaucoup sur la façon de rendre le prix au kilomètre tout compris comparable entre le thermique et l’électrique. L’électrique c’est quelque part j’investis dans une batterie et ensuite j’économise sur le carburant » souligne le représentant de DS qui liste les autres avantages de l’électrique : couple instantané, silence, absence de vibrations et une forme de « liberté de mouvement » alors que de nombreuse grandes villes songent à restreindre ou limiter l’accès à leur centre-ville.

Pour proposer une solution attractive, la marque s’appuiera notamment sur des offres en leasing ou en location longue durée. « Batterie + voiture. Vous avez l’ensemble disponible prêt à rouler pour un loyer mensuel. Ensuite, on aidera nos clients à calculer les économies qu’ils vont faire sur l’énergie pour leur permettre de se rendre compte que, sur le mois, c’est un budget équivalent entre l’électrique et un thermique » nous précise Yves Bonnefont.

En parallèle, la marque travaille également sur l’écosystème et le lancement de nouveaux services. « On sait qu’il y a des clients qui restent préoccupés par l’autonomie. On a une offre qui va leur permettre de pouvoir utiliser de manière occasionnelle un véhicule thermique s’ils en ont besoin » cite-t-il pour exemple.

Fin du thermique en 2025

« Chez DS, on va continuer à lancer un nouveau modèle chaque année » précise Yves Bonnefont. « Chacun de ces nouveaux modèles aura sa version électrifiée. Soit pure électrique, soit hybride rechargeable et quelque fois même les deux » précise t-il.

«  A partir de 2025 , on va franchir encore une étape et on aura plus que des offres électrifiées. On arrêtera de lancer des motorisations purement thermiques pour ne lancer que des motorisations électriques ou hybrides rechargeables. C’est une stratégie DS qui s’appuie sur un certain nombre de technologie groupe. On a systématiquement une étape d’avance en matière d’électrification » conclut-il.

Interview : la stratégie d’électrification de DS expliquée par Yves Bonnefont
4.8 (95%) 4 votes