Le Stygo déplié

Stigo, c’est un nouveau concept de mobilité urbaine développé par l’un des pères du Twizy. J’ai pu le tester en avant-première et échanger avec son créateur.

Peu de gens connaissent l’un des pères du Twizy : Alain Giraud. En fait, il existe plusieurs papa du Twizy : Alain Giraud, Yves Dubreuil, Laurent Fofana, François Leboine, et une maman Laurence Montanari.

Publicité


Le Twizy est né en fait à Barcelone, dans le studio de design Renault. Retrouvez toute l’histoire de ce véhicule atypique dans cette interview d’Alain Giraud :

Aujourd’hui Alain Giraud est activement impliqué dans un nouveau projet : le Stigo, comme Style & Go. Un produit inventé par quatre estoniens. L’Estonie, pays d’origine de Skype et du premier réseau national de bornes de recharge rapide, fourmille de projet de véhicules électriques.

Le dernier né, Stigo, est un hybride entre la trottinette électrique, que nous pouvons facilement ranger dans un coffre de voiture, et un Solex électrique. Sa commercialisation est prévue pour juin 2015.

J’ai pu tester un démonstrateur du Stigo avec les caractéristiques suivantes :

– 17 kg, dont 6 kg de batteries
– Temps de recharge complet : 1h30
– 40 km d’autonomie à 25 km/h

L’objectif pour la version de série est de diminuer de 3 kg le poids des batteries, en réduisant l’autonomie à 20 km. Le design va être amélioré pour gagner quelques kilos. Le poids définitif sera de 11 kg.

La marque souhaite positionner son produit sous les 1 500 € sachant qu’une option pour des batteries autorisant 40 km d’autonomie est prévue. Le Stigo sera homologué pour la circulation sur route.

Publicité


Pour rappel, et à titre de comparaison, un vélo à assistance électrique pèse entre 15 et 20 kg, avec un budget de 1 200 € et 1 600 € TTC (milieu de gamme).

Test du Stigo

J’avoue que mon quintal était parfait pour le test. Le petit diamètre des roues nécessite de bien vérifier le gonflage des pneus.

Vous avez besoin de faire quelques dizaines de mètres pour vous habituer la première fois à l’équilibre, surtout si vous n’avez jamais roulé en vélo avec des roues de faible diamètre. Passé ce bref délai d’apprentissage, le Stigo est bluffant, vous avez très vite des sensations de vitesse, avec une confiance de robustesse. Le freinage est de qualité.

Le pliage et dépliage du Stigo sont également très faciles. Le gain de 6 kg pour la version définitive sera appréciable, mais je n’ai eu aucune difficulté à le mettre les 17 kg du modèle actuel dans le coffre. D’autre part, deux petites roues (de Roller) situées à l’arrière permettent de transporter facilement le Stigo plié.

Soulignons enfin que le Stigo a gagné le prix EDF Pulse :

Le site officiel : http://www.stigobike.com/en

Publicité