Monopolisant près d’un millier d’employés, cette nouvelle plateforme modulaire doit permettre aux deux marques de réduire les coûts liés au développement et à la production de leurs futures voitures électriques. Premiers modèles attendus pour fin 2021. 

Alors que la compétition s’annonce féroce sur le marché des voitures électriques premium, les allemands s’organisent pour contrer la montée en puissance de Tesla. Si Audi et Porsche travaillent aujourd’hui séparément sur leurs propres modèles électriques, les deux marques du groupe Volkswagen comptent mutualiser leurs projets à travers une nouvelle plateforme commune.



Annoncée en avril dernier et baptisée PPE, pour Premium Plateform Electric, cette nouvelle architecture doit servir de base au développement de trois familles de véhicules dont des SUV, des berlines et probablement des sportives. Audi aurait à charge de superviser deux projets tandis que Porsche s’occuperait du troisième. Actuellement 550 employés d’Audi et 300 de Porsche sont monopolisés sur le projet.

Pour les deux constructeurs, il s’agit d’utiliser de façon optimale le savoir-faire de chacun et de parvenir à développer une plateforme suffisamment flexible pour réaliser à la fois des voitures à plancher haut ou à plancher bas tout en réalisant d’importantes économies sur les coûts de développement. « Si nous devions nous occuper seuls des tâches à venir, nous serions obligés de payer environ 30% de plus », a expliqué Oliver Blume, PDG de Porsche.

Lancement fin 2021

Equivalente à la plateforme MEB développée par Volkswagen pour les modèles plus « grands publics », la plateforme PPE devrait se concrétiser fin 2021, date à laquelle les premiers véhicules devraient être lancés. Chez Porsche, le premier modèle reposant sur cette nouvelle architecture pourrait être assemblé à Leipzig, lieu d’assemblage du Macan. Quant à Audi, l’idée est de construire sur la même base deux berlines à Neckarsulm et deux SUV électriques sur son site d’Inglostadt.

D’ici là, les deux marques ont de quoi nous faire patienter. Attendu en fin d’année, le premier SUV électrique d’Audi sera suivi l’année prochaine par une version coupé, l’e-tron Sportback. Quant à Porsche, qui a récemment annoncé de nouveaux investissements dans l’électrique, sa première sportive électrique, la Mission E, est attendue en 2020.