Une vérité qui dérange

Oui, pourquoi s’intéresser à la voiture électrique ? S’intéresser à ce thème au point que c’est devenu une passion.

Aussi loin que je me souvienne, je suis devenu un passionné des voitures électriques suite à ma prise de conscience sur le réchauffement climatique anthropique. C’était l’été 2006, suite au « coup de gueule » de Nicolas Hulot dans la presse, sur le réchauffement climatique. J’aimais beaucoup Nicolas Hulot à l’époque.

Publicité


Eté 2006, je vais donc sur Internet. Ouf ! Très compliqué, aucun site n’explique clairement le réchauffement climatique, y compris le site de la fondation Nicolas Hulot de l’époque.

Je me suis rappelé que Al Gore est passé au printemps 2006 au festival de Cannes, pour un documentaire « An Inconvenient Truth » (Une Vérité qui Dérange). Le film n’est pas encore en salle. Impossible de télécharger le film (Hadopi n’existait pas). J’achète donc sur Internet le livre tiré du film, en anglais.

Je lis le livre et… je ne dors plus, car je suis un jeune papa d’une petite fille, de 3 ans à l’époque. Soit cette histoire est fausse, soit elle est vraie. Dans ce dernier cas, je ne peux pas laisser cet avenir à ma fille.

J’appelle mon ami Max, ingénieur issu d’une école à Palaiseau : « Que pouvons nous faire ? Que ferais-tu ? » Réponse : « Il faut s’affranchir définitivement du pétrole, charbon et gaz, c’est à dire s’intéresser à l’Hydrogène, aux piles à combustible et au nucléaire nouvelle génération. » Peu à peu, je me suis intéressé aux alternatives au pétrole, charbon et gaz. La voiture électrique est devenu progressivement un thème central.

En effet, 80 % des émissions mondiales de CO2 sont issues de la combustion du pétrole, du charbon et du gaz. Les pays du G20 consomment au niveau mondial 84 % du pétrole, 86 % du charbon et 70 % du gaz (source Index Mundi – CIA 2008).

Si nous voulons nous affranchir du pétrole, pour lutter contre le réchauffement climatique anthropique, il faut basculer sur des véhicules électriques. Mais il faut éviter d’utiliser l’électricité en provenance des centrales thermiques à charbon, gaz et pétrole, qui représentent 66 % de la production d’électricité dans le monde (source Wikipedia).

Voilà comment un défi intellectuel est à la source d’une passion, une passion pour l’énergie et les véhicules électriques, qui dure depuis 5 ans.

Et vous, pourquoi vous intéressez-vous à la voiture électrique ?

Publicité


Publicité