La maison italienne de design, qui fête cette année ses 90 ans, se réjouit de débuter en 2020 la production artisanale de sa Battista. Le bolide électrique devrait être encore plus salivant que ce que Pininfarina espérait.

Baptisée Pininfarina Battista

D’abord connu sous le nom de code PF-Zero, l’engin a reçu officiellement son nom de Battista en décembre 2018, quelques mois avant sa première présentation dans le cadre d’un salon (Genève, Suisse, mars 2019), en hommage au fondateur de Pininfarina Gian-Battista Pinin Farina.

Publicité


L’année 2020 marque un nouveau tournant dans l’histoire de l’hypercar branchée dotée d’une puissance de plus de 1.400 kW (1.900 ch) pour un couple de 2.300 Nm : les tests dynamiques sont en cours sur des mulets qui vont permettre d’effectuer les mises au point finales de l’engin.

Dès le premier semestre, des clients potentiels vont pouvoir « tester un prototype de la voiture de sport italienne la plus puissante jamais construite », révèle Automobili Pininfarina. En fin d’année, les premiers exemplaires commandés entreront en production et seront livrés à Cambiano (Italie).

Autonomie augmentée

Si l’essai des prototypes est confié au pilote de Formule 1 et Formule E Nick Heidfeld, le calendrier du développement technique est sous la responsabilité de René Wollmann, directeur de Automobili Pininfarina Sportscar, auparavant chez Mercedes-AMG.

Il s’enthousiasme : « Les mulets sur lesquels sont testés le nouveau châssis et le groupe motopropulseur pour la Battista ont déjà atteint 80% des performances attendus, sans problème ». Ce qu’il traduit ainsi : « Cela signifie que nos performances EV sont déjà égales à l’hypercar à moteur à combustion la plus puissante actuellement dans le monde ».

En outre, les tests en soufflerie ont permis d’effectuer quelques ajustements très précis sur la carrosserie pour une meilleure aérodynamique. D’où « une augmentation significative de l’autonomie potentielle de la Battista par rapport à nos prévisions », se réjouit René Wollmann. En mars 2019, Pininfarina tablait sur un rayon d’action de 450 kilomètres.

Genève 2020

La prochaine édition du salon international de l’Automobile organisé annuellement à Genève se déroulera du 5 au 15 mars prochains. C’est dans ce cadre que sera exposé la version définitive et commercialisée de la Pininfarina Battista, alimentée par une batterie lithium-ion d’une capacité énergétique de 120 kWh fournie par Rimac.

Pour accompagner le lancement du bolide électrique, l’entreprise italienne va produire une série de courtes vidéos qui seront regroupées sous l’appellation « BattistaComingToLife ». Elles présenteront les personnes, lieux et anecdotes en rapport avec l’engin.

Publicité


A noter que la Battista a reçu du mensuel GQ le prix de la « Meilleure hypercar électrique de l’année 2020 ». Pour espérer repartir au volant de cette voiture qui serait construite à seulement 150 exemplaires, il faudra signer un chèque d’un montant supérieur à 2 millions d’euros.

Publicité