Connectivité moderne, aides à la conduite de dernière génération, applications dédiées à l’électrique bien utiles… Partis tester la Nouvelle Citroën ë-C4, Audrey et Olivier, nos deux ambassadeurs ont pu expérimenter les technologies embarquées à bord de la compacte aux chevrons.

Stylée dehors, moderne dedans, la ë-C4 100 % électrique est une Citroën bien dans l’air du temps faisant de surcroît la part belle aux nouvelles technologies. Instrumentation numérique personnalisable, affichage tête haute, belle tablette tactile dix pouces avec fonction Mirror Screen (Apple CarPlay et Android Auto) et donnant accès, entre autres, au système multimédia, à la navigation connectée 3D, à des menus dédiés à son fonctionnement électrique… Une connectivité complète avec, en plus une interface ergonomique. À cela, la Citroën ajoute 20 technologies d’aide à la conduite pour davantage de sérénité sur la route. Parmi celles-ci, citons le « Park Assist » qui lui permet de se garer seule, la vision 360° avec caméra avant et arrière pour manœuvrer facilement et, surtout, le « Highway Driver Assist », système de conduite autonome de niveau 2 qui combine le régulateur de vitesse adaptatif avec fonction Stop & Go et l’aide au maintien du véhicule dans la voie.



Au fil du temps, Audrey et Olivier ont pu se familiariser avec ces équipements et nous livrent leur avis…

Des aides à la conduite aussi modernes qu’utiles

Audrey, 40 ans, chargée de financement, Champagne-au-Mont-d’Or (69)

« Comparé à celui de ma voiture actuelle qui a 7 ans, l’habitacle de l’ë-C4 fait nettement plus technologique grâce notamment à la grande dalle tactile de 10 pouces du système multimédia. Celle-ci est très design, mais je trouve la navigation dans ses menus un peu compliquée si bien qu’il m’a fallu quelques jours d’adaptation. Par ailleurs, sans trop savoir pourquoi, je n’ai pas toujours réussi à faire fonctionner la commande vocale. Reste que côté connectivité, j’apprécie beaucoup la connexion automatique en Bluetooth de mon smartphone lorsque je rentre dans la voiture. Et la recharge par induction qui évite les câbles qui se baladent, c’est vraiment super !

Le GPS est à la fois précis pour les changements de direction et bien détaillé car il affiche les différentes voies de circulation en vue 3D. J’ai même été étonnée de constater que les zones de ralentissement étaient à jour et annoncées suffisamment en avance. Et puis ce GPS répertorie toutes les bornes disponibles sur votre trajet. Indispensable quand on roule électrique !

Au volant de cette ë-C4, j’ai surtout découvert des aides à la conduite aussi modernes qu’utiles, notamment le régulateur de vitesse adaptatif. Dans les embouteillages, ce système est vraiment reposant, d’autant qu’il permet à la voiture de s’arrêter et de redémarrer toute seule en se calant sur la voiture qui précède. Et sur autoroute, combiné au système de maintien dans la file qui applique des corrections au volant, il apporte une sérénité qui colle parfaitement avec la douceur de conduite et l’esprit très zen de cette ë-C4 électrique.

Seule petite réserve : il faut rester vigilant et garder les mains posées sur le volant, car le système peut vous demander de reprendre la main quand la situation l’exige ou, par exemple, lorsque l’on roule sur la file de droite sur l’autoroute, le système a parfois tendance à suivre les bandes blanches des différentes sorties. »

J’utilise l’application My Citroën pour programmer le préchauffage à distance de l’habitacle

Olivier, 44 ans, infirmier libéral, Bernay-Vilbert (77)



« J’aime assez l’ambiance techno à bord de cette ë-C4 d’autant plus que toutes les interfaces sont intuitives. Doté d’une bonne résolution, le système multimédia est fluide et ergonomique et j’apprécie aussi beaucoup de pouvoir accéder directement aux commandes de climatisation via des touches dédiées, plutôt que par les menus de la tablette. Grâce au téléphone connecté, je peux aussi prévenir les patients de mon arrivée.

 

J’apprécie également beaucoup l’affichage tête haute qui assure un effet visuel précis lorsqu’on enclenche le régulateur de vitesse adaptatif soit dit en passant aussi reposant que sécurisant sur autoroute. En revanche, j’ai noté que le système d’alerte de franchissement de ligne était moins efficace que celui de mon Citroën C5 Aircross, car il ne corrige pas toujours au volant lorsque l’on mort certaines bandes blanches. Le système de reconnaissance des panneaux est une bonne idée, mais il s’avère quand même un peu trop intrusif avec ses alarmes à répétition qui alertent lorsqu’on ne roule pas assez vite.

Sinon, je me sers beaucoup de l’aide au parking avec la vision 360°, très utile pour moi qui manœuvre souvent durant mes tournées d’infirmier. Et puis, la caméra avant est aussi très précieuse lorsque l’on se présente à un carrefour sans visibilité latérale : elle permet de visualiser les côtés et de s’engager sereinement. Quant à la caméra arrière, elle me semble d’autant plus indispensable que la visibilité arrière s’avère juste, a fortiori lorsque la partie basse de la lunette est sale.

Outre Chargemap qui répertorie les bornes existantes, j’utilise aussi beaucoup l’application My Citroën, en particulier pour programmer le préchauffage à distance de l’habitacle. Avec le volant chauffant, c’est vraiment super agréable le matin ! En revanche, faute d’une connexion stable entre mon smartphone et le réseau, il arrive parfois que cette application se déconnecte lorsque je recharge sur une borne. Du coup, je ne sais pas si la batterie est complètement rechargée ou pas. »

Article réalisé en partenariat avec Citroën. En savoir plus