Rapidement après la sortie de la nouvelle Nissan Leaf, quelques propriétaires ont mis au jour un problème de limitation de la puissance de recharge lors d’un enchaînement intensif de séquences de roulage et de recharges rapides.

Progression ralentie

Il a été alors observé que l’élévation de la température interne de la batterie allait de pair avec une diminution de la puissance de recharge. Un système de refroidissement liquide semblerait pouvoir résoudre le problème. Ce n’est a priori pas d’actualité : Les dernières Leaf livrées ne disposent toujours pas d’un tel dispositif.

Sur le terrain, le phénomène baptisé « Rapidgate » ralentit la progression sur longue distance avec les Nissan Leaf de 2018. Un comble quand il s’agit au contraire de permettre aux électromobiliens de voyager plus loin et plus rapidement avec une voiture électrique !

42 kW à 43° C

Selon le Youtubeur Electric Swede, les derniers modèles de Nissan Leaf 2 disposeraient d’une nouvelle gestion de la recharge. Dans une vidéo de moins de 4 minutes, il montre que désormais la Leaf peut effectuer le ravitaillement en énergie à une puissance de 42 kW alors que la température interne de la batterie est d’environ 43° C. Lors des précédentes expérimentations, la puissance de recharge descendait à 24 kW dans ces conditions.

Les observations d’Electric Swede amènent à se poser une première question : La température extérieure de -2° C lors de l’opération a-t-elle pu influencer le maintien de la puissance de recharge à 42 kW ?

Jeu de questions

Si la température externe ne joue pas, ou seulement un rôle mineur, dans le réglage de la puissance de la recharge, des interrogations affluent : Est-ce seulement le soft de gestion de la charge batterie qui a été modifié ? Si oui : Nissan l’a-t-il jugé à raison trop restrictif, ou la modification a-t-elle été simplement effectuée à la va-vite pour se sortir rapidement du bad buzz du Rapidgate ? Dans ce dernier cas, la durée de vie de la batterie peut-elle être fortement impactée en cas de recharges rapides nombreuses ou régulières effectuées à des températures internes du pack supérieures à 40° C ?

Enfin : Pourquoi le constructeur ne communique-t-il pas sur la nouvelle gestion de la batterie ? Les premiers modèles de Leaf 2 pourront-ils être modifiés afin de disposer des mêmes scénarios de recharge s’ils sont sans danger pour la batterie ? Le propriétaire aura-t-il dans ce cas le choix entre les 2 versions ?

Nissan Leaf : fin du Rapidgate ?
4.1 (82.73%) 22 vote[s]

Envie d'essayer Nissan Leaf ?

Configurez votre véhicule Nissan Leaf ou demandez un essai gratuitement.