Vendue à plus de 500 000 exemplaires à travers le monde depuis son lancement il y a dix ans, la voiture électrique de Nissan introduit de nouveaux équipements pour sa gamme 2021 et baisse les tarifs de sa déclinaison e+ grâce à l’introduction de nouvelles finitions. 

En perte de vitesse face à l’arrivée massive de la concurrence, la Nissan Leaf tente tant bien que mal de rester dans la course. Avec 2 759 unités écoulées sur les 10 premiers mois de l’année, les immatriculations de la berline ont reculé de 15 % par rapport à l’an dernier sur un marché pourtant en pleine explosion. De quoi inciter le constructeur à réagir et à proposer quelques évolutions pour le millésime 2021 de son modèle phare.

Publicité


Des équipements renforcés

En matière d’équipements, de nouvelles dotations apparaissent sur l’ensemble des finitions de la gamme 2021. L’ergonomie est ainsi améliorée grâce à un volant désormais réglable en hauteur et en profondeur tandis qu’un dispositif de détection des angles morts et un système de maintien dans la voie viennent renforcer le volet sécurité.

La connectivité est elle aussi renforcée. L’application NissanConnect Services est enrichie de nouvelles fonctionnalités tandis qu’un hotspot wifi, accessible sur abonnement, est désormais proposé à bord.

Sur la finition Tekna, le rétroviseur intérieur évolue également avec un système à deux positions : miroir traditionnel ou mode écran à affichage numérique qui permet de conserver la vision arrière sans être gêné par le transport d’un objet volumineux ou la tête d’un passager.

Le gris argile est une nouvelle couleur de la gamme Leaf 2021

Une mécanique inchangée

Côté technique, pas de modification. La berline compacte électrique est toujours déclinée en deux versions. Représentant plus des trois quarts des ventes, la première combine un moteur de 150 chevaux à une batterie de 40 kWh tandis que la seconde, la Leaf e+, associe un bloc de 217 ch à un pack de 62 kWh promettant jusqu’à 385 km d’autonomie en cycle WLTP.

De nouvelles finitions pour la Leaf e+

Version à grande autonomie de la berline nipponne, la Leaf e+ revoit sa construction de gamme. Jusqu’ici uniquement proposée avec les finitions haut de gamme N-Connecta et Tekna, celle-ci est désormais disponible avec la finition intermédiaire Acenta. Accessible à partir de 40 300 € hors aides gouvernementales, soit 1 500 € de moins que la N-Connecta, celle-ci embarque régulateur de vitesse adaptatif, jantes alliage 16 pouces, radar de stationnement AV/AR, feux antibrouillard intégrés à la calandre, pompe à chaleur, rétroviseurs rabattables automatiquement, navigation Nissan Connect avec écran 7 pouces, caméra de recul, système audio RDS et compatibilité avec Apple CarPlay et Android Auto. Pour les professionnels, la Leaf e+ est aussi disponible dans une inédite version Business à partir de 40 200 €.

Quant à la Leaf 40 kWh, la construction de la gamme 2021 reste identique avec un prix variant de 33 900 à 40 550 € selon la finition choisie.

En France, les commandes de la Nissan LEAF 2021 viennent d’ouvrir dans le réseau Nissan. Les premières livraisons sont attendues pour début 2021.

 

Publicité


Avis de l'auteur

La Nissan Leaf 2021 n’apporte pas de révolution, mais quelques belles évolutions. Cela sera-t-il suffisant pour booster les ventes ? Rien n’est moins sûr ! Sur le volet technique, la berline nipponne reste bloquée par son choix obsessionnel du CHAdeMO qui reste un gros frein à l’achat pour les puristes qui se rendent compte que le Combo prend clairement l’ascendant sur le standard nippon.

L’autre problème c’est le format du véhicule sur un secteur où l’offre se révèle de plus en plus large. Là où l’essentiel du marché électrique se concentre sur les citadines et les SUV, Nissan arrive un peu à contre-courant avec sa berline. Une situation que l’on observe aussi chez Hyundai. Là où la Ioniq se limite à moins de 700 immatriculations depuis le début de l’année, le Kona fait un véritable carton avec plus de 4 000 unités écoulées sur la même période.


Publicité