Afin de compléter son offre 100 % électrique, Nissan préparerait plusieurs modèles hybrides rechargeables qui pourraient reprendre la technologie de PHEV de Mitsubishi.

Tout s’accélère chez Nissan en cette fin d’année ! Alors qu’il lançait récemment sa Note e-Power au Japon, dotée d’un prolongateur d’autonomie thermique capable de recharger les batteries sans avoir à brancher la voiture, le constructeur s’oriente désormais vers l’hybride rechargeable.

Publicité


« Notre priorité actuelle est de basculer vers des véhicules électriques pour l’avenir, mais nous avons quand-même besoin d’une passerelle. Nous travaillons actuellement sur une solution hybride rechargeable pour l’Europe », a précisé Takashi Shirakawa, chef de la recherche et du développement chez Nissan Europe, au site britannique Auto Express.

Apport technologique de Mitsubishi

Alors que l’Alliance Renault-Nissan prenait contrôle en octobre dernier de Mitsubishi, Nissan pourrait se servir de l’avance technologique prise par son homologue nippon avec le Mitsubishi Outlander PHEV pour développer plus rapidement ses propres modèles.

« Nous avons accueilli Mitsubishi dans la famille Nissan, et ils ont déjà l’Outlander PHEV. La prochaine génération de notre gamme de produits pourrait partager cela, mais nous sommes au début des discussions et rien n’a encore été décidé » a précisé Takashi Shirakawa.

Nissan pourrait également choisir de développer sa propre technologie. En septembre 2015 à Francfort, le constructeur avait présenté le Gripz, un concept de SUV électrique doté d’un prolongateur d’autonomie thermique (photo en tête d’article).

Pour l’heure, Nissan ne donne pas d’indication quant à sa future gamme hybride « plug-in ». Le constructeur pourrait néanmoins choisir de s’orienter vers le SUV, segment sur lequel il figure parmi les leaders en Europe. On pense notamment au Juke et au Qashqai. A moins que le constructeur choisisse de s’orienter vers de plus petits modèles comme la nouvelle Micra. Un choix qui pourrait permettre de populariser la technologie, aujourd’hui plutôt réservée aux segments supérieurs…

Publicité