Organisant sa riposte face à l’arrivée des marques traditionnelles, Harley en tête, le spécialiste de la moto électrique Zero Motorcycles vient de révéler à Amsterdam son nouveau modèle phare : la Zero SR/F !   

Alors que plusieurs constructeurs sont en passe de lancer leurs modèles où y songent de plus en plus sérieusement, le californien Zero Motorcycles ne pouvait rester les bras ballants. Pionnier de la moto électrique, un segment qu’il a quasiment lancé en 2006, le californien officialise sa riposte à Amsterdam où il vient de présenter la Zero SR/F, son nouveau porte étendard.

Un moteur inédit

Présentée comme la moto électrique la plus puissante jamais construite par la marque, la nouvelle Zero SR/F inaugure un moteur électrique inédit. Baptisé Z-Force 75-10, il totalise jusqu’à 110 chevaux de puissance (82 kW) et 190 Nm de couple. De quoi autoriser jusqu’à 200 km/h de vitesse maximale et permettre à la marque de s’aventurer à un niveau de performance jusqu’ici jamais atteint. A titre de comparaison, la Zero SR se limite à 69 ch de puissance pour une vitesse maximale de 164 km/h.

En termes de fonctionnement, la Zero SR/F propose un véritable arsenal. Aux quatre modes de conduite – ville, sport, eco, pluie – viennent s’ajouter 10 modes personnalisables. Une façon de permettre à l’utilisateur de s’approprier l’engin et d’adapter les réglages au plus près de ses besoins.

Zero SRZero SR/F
Puissance nominale30 ch – 22 kW54 ch – 40 kW
Puissance en crête69 ch – 52 kW110 ch – 82 kW
Couple146 Nm190 Nm
Vitesse de pointe164 km/h200 km/h

La SR/F est également la première moto électrique à intégrer le dispositif MSC. Développé par l’équipementier allemand Bosch, celui-ci permet d’assurer une meilleure stabilité, quel que soit l’état de la route. En termes de poids, Zero annonce 220 à 226 kilos selon la finition choisie.

Jusqu’à 320 km d’autonomie

Implantée au milieu du cadre, la batterie reste dans la « norme » de ce qui est proposé sur les autres modèles de la marque. D’une capacité de 14,4 kWh, dont 12,6 kWh « utiles », elle est rechargée via un raccord Type 2 intégré au niveau du « réservoir ». Alors que la version de base de la Zero SR/F se contente d’un chargeur de 3 kW pour une recharge complète en 4h30, la finition « premium » passe à 6 kW pour une recharge réduite à 2h30. Sous réserve bien entendu d’avoir chez soi la wall-box adaptée. Selon les inforamtions communiquées par le constructeur lors de la conférence, des options seront également diponibles pour porter la puissance à 9 voire 12 kW pour les plus pressés.

En cycle urbain, la Zero SR/F promet jusqu’à 259 kilomètres. Une valeur qui diminue à 132 km sur autoroute. En cycle mixte, Zero communique sur 200 kilomètres, soit l’équivalent de ce qui est annoncé par Harley avec la Livewire.

Le constructeur californien compte toutefois aller plus loin puisqu’une option « PowerTank » arrivera à l’automne. Ajoutant 3,6 kWh de capacité supplémentaire, soit 18 kWh au total, celle-ci permettra de porter l’autonomie jusqu’à 320 kilomètres en cycle urbain.

Une moto électrique connectée

Pour Zero, l’arrivée de la SR/F permet d’étrenner un certain nombre d’équipements connectés que l’on devrait retrouver sur l’ensemble des modèles de la marque. Trônant au centre du guidon, un écran couleur permet de suivre les principales informations de la moto et d’accéder aux différents menus et paramétrages.

En dehors de l’écran principal, le système d’exploitation « Cypher III » permet à l’utilisateur de suivre différentes informations à distance. Des alertes peuvent ainsi être envoyées instantanément en cas d’interruption de charge ou de déplacement « intempestif ». Une  fonctionnalité « trouver ma moto » permet par ailleurs d’en faciliter la localisation.

Côté recharge, le système autorise une programmation à distance. L’historique des trajets réalisés peut également être suivi. Selon Zero, les caractéristiques enregistrées sont particulièrement détaillées : vitesse, angle d’inclinaison, puissance, le couple, état de charge et énergie consommée/régénérée.

A l’instar des voitures électriques de Tesla, la Zero SR/F peut également bénéficier de mises à jour à distance. De quoi limiter les passages en concessions et accéder plus facilement et rapidement aux dernières améliorations logicielles.

Si toutes les fonctionnalités seront offertes avec l’achat de la moto, certaines deviendront payantes à partir de la troisième année.

A partir de 20.690 euros

Dernière bonne nouvelle, la Zero SR/F reste raisonnable côté prix. Vendue près de 2000 euros de plus que la petite SR, elle est annoncée à partir de 20.690 euros dans sa version de base hors bonus écologique (900 euros en France). En finition premium, il faudra débourser 22.890 euros pour bénéficier du chargeur rapide 6 kW, des poignées chauffantes et des embouts de guidon en aluminium. Côté garantie, comptez deux ans pour la moto et 5 ans pour la batterie, kilométrage illimité.

En France, la nouvelle moto électrique de Zero Motorcycles arrivera en concessions dès le mois d’avril. Pour vous faire patienter, retrouvez ci-dessous la vidéo réalisée lors de la présentation à Amsterdam…