Mondial de Paris 2022 – L’arrivée en force des mini citadines électriques



Bien peu de constructeurs traditionnels feront le déplacement pour le salon de Paris. Aux côtés des constructeurs français et chinois, les stars du salon seront les petites citadines électriques venues de tous horizons.

City Transformer CT1

Nous avions déjà découvert cet étrange objet mobile au salon de Munich l’année dernière, cette fois-ci, ce sera dans le Hall 6 de la Porte de Versailles. La start-up israélienne City Transformer nous propose une sorte de Twizy à géométrie variable. Sous le seuil des 50 km/h, le CT1 a une largeur de 1 mètre. De quoi se faufiler plus facilement. Au-dessus de cette vitesse, le véhicule peut élargir ses voies pour atteindre 1,40 m de large. Plus de stabilité à vitesse plus élevée (90 km/h maximum) sans handicaper l’agilité en ville. Les deux occupants sont installés en tandem, dans un habitacle fermé équipé de chauffage et climatisation. La production devrait débuter en 2024, avec un prix de base estimé à 12 000 €.

Publicité

e.Go e.Wave X

L’activité reprend du côté d’Aix-la-Chapelle chez e.Go Mobile. Par rapport à ses débuts, la petite E.Go Life a profité de quelques améliorations, en particulier sur son intérieur d’aspect plus moderne. La mécanique aussi pour ne plus passer pour une voiturette, puisque le moteur développe désormais 80 kW et l’autonomie atteint 250 km avec un chargeur de 11 kW au lieu des petits 3,5 kW. Surtout, elle se transforme en mini crossover sous le nom de e.Wave X… E.Go sera à retrouver Hall 6.

Eon Weez

Exposée Hall 6 et née dans le sud-ouest, la Eon Weez s’adresse pour le moment surtout aux professionnels avec un modèle 2 places et 600 litres de chargement. Une version 4 places reste prévue, elle justifiera un peu mieux ses portes antagonistes à l’arrière. Elle se distingue par ses 4 moteurs sur roue, avec une puissance totale de 15 kW. L’autonomie est toutefois limitée à 100 km. Homologuée en catégorie L7e, elle peut atteindre 90 km/h.

Microlino

Avec son look inspiré de l’Isetta, la Microlino part assurément avec un premier avantage, celui de la séduction. Le projet a été long, mais la production a désormais commencé pour de bon et les premiers exemplaires commencent à être livrés en Suisse. Les autres pays suivront prochainement. Trois versions avec des batteries de 6, 10,5 et 14 kWh sont disponibles : 95, 175 ou 230 km d’autonomie, mais une charge limitée à 1,35 kW pour le modèle de base, 2,6 kW pour les deux batteries les plus grosses. Surtout, le prix a été revu à la hausse et débute à présent à 14 990 €. À découvrir Hall 6.

 

Silence S04

Présent en France avec ses scooters électriques, l’espagnol Silence exposera Hall 4 sa petite citadine 3 places Silence S04. Sa caractéristique principale réside dans l’utilisation des mêmes batteries amovibles que les scooters. Ici, on en trouve deux, une de chaque côté et identifiées par le cercle lumineux. Assez lourdes, près de 40 kg/pièce, elles sont néanmoins montées sur un trolley à roulettes avec poignée télescopique. Plus facile à amener à la maison… Une charge embarquée est aussi présente. On peut aussi les échanger dans les stations dans les villes équipées. Le prix de base est envisagé à 7 500 euros pour le modèle L6 limité à 45 km/h, mais une version L7e capable d’atteindre 90 km/h est aussi au programme.

Patak Roadster

Voilà de quoi rouler électrique, économique et différent… Le petit roadster tchèque de Patak sera bien présent à Paris avec son allure d’Austin Seven. Au programme : un moteur de 15 kW (30 en pic), une homologation en quadricycle, de 100 à 250 km d’autonomie selon la batterie sélectionnée, seulement 3,36 m de long et 1,36 m de large. Le prix de base est annoncé à 22 900 € en électrique. Mais une version essence moins chère existe aussi.

 

 

XEV Yoyo

Tout juste essayée par Maxime Fontanier, la XEV Yoyo sera présente à la Porte de Versailles, Hall 4. Une petite citadine italienne, mais produite en Chine. Elle se caractérise par son système d’échange de batterie, pour le moment surtout disponible dans les stations ENI en Italie. Même si elle n’est qu’un quadricycle (L7e), elle se donne une allure de petite citadine très moderne, et bien équipée : clim, accès mains libres, écran tactile (en option), toit panoramique, 4 freins à disque, services connectés… Le prix de base est indiqué à 15 890 €. Loin des 8 000 euros envisagés au début du projet…

Et les voitures sans permis !

Bien entendu, la spécialité française des voitures sans permis est représentée. Un Espace VSP est présent dans le Hall 3 et dans le Hall 4 Aixam Mega dispose de son propre stand.

À lire aussi Mondial de Paris 2022 – Quelles nouvelles voitures électriques chinoises va-t-on y découvrir ?
Publicité


Sur le même sujet

Commentaires

Copyright © 2022 Automobile Propre - Tous droits réservés Mentions légales Site édité par Saabre