Honda FCX Clarity

La motorisation électrique a le vent en poupe, comme en témoigne le nombre croissant de voitures électriques présentes sur les stands du Mondial de l’automobile cette année. L’hydrogène y est aussi de plus en plus visible.

Imaginez une voiture 100 % électrique qui aurait une autonomie de 500 km et que vous pourriez recharger complètement en moins de 3 minutes. Imaginez une voiture de course 100 % électrique qui gagnerait les 24 heures du Mans. C’est ce que promet le stockage de l’électricité à l’aide de l’hydrogène et d’une pile à combustible.



Si vous allez à Paris au Mondial de l’Automobile, du 29 au 14 octobre 2012, vous pourrez voir ces voitures. Vous pourrez faire un test de conduite pour certaines de ces voitures hydrogène au Pavillon 2.1, mais seulement le samedi 29 septembre 2012.

Dans ce pavillon, vous trouverez la piste d’essai de voitures électriques, dont les essais sont possibles durant tout le salon.

European Hydrogen Road Tour 2012

Sur le stand H2 Moves Scandinavia (Pavillon 2.1, stand 209), vous pourrez prendre rendez-vous pour tester quatre modèles grand public révolutionnaires, qui seront commercialisés d’ici 2015.

Ces véhicules utilisent l’Hydrogène issu de l’eau, mélangé avec l’oxygène de l’air dans une Pile à Combustible. Cette dernière génère de l’électricité. La PAC est en général couplée à une batterie au lithium, qui alimente un moteur électrique. Ces véhicules ont des performances équivalentes aux véhicules thermiques (le plein en moins de 3 minutes pour avec 500 km d’autonomie), contrairement aux véhicules électriques 100 % batteries au lithium.

Hyundai ix35 fcev

Hyundai ix 35 FCEV
Type SUV cinq places
Vitesse maximale 160 km/h
Autonomie (NEDC) 525 km
Moteur électrique 100 kW (136 ch)
Couple 270 Nm
Réservoir Hydrogène Deux réservoirs d’Hydrogène compressé à 700 bars, capacité totale de 5,6 Kg d’Hydrogène

 

Toyota Highlander FCHV-adv

Toyota Highlander FCHV-adv
Type 4×4 cinq places
Vitesse maximale 155 km/h
Autonomie (NEDC) 830 km
Moteur électrique 90 kW (122 ch)
Couple 260 Nm
Réservoir Hydrogène Un réservoir d’Hydrogène compressé à 700 bars, capacité de 6 Kg d’Hydrogène

 

Honda FCX Clarity



Honda FCX Clarity
Type Sedan cinq places
Vitesse maximale  155 km/h
Autonomie (NEDC) 460 km
Moteur électrique 100 kW (136 ch)
Couple 256 Nm
Réservoir Hydrogène Un réservoir d’Hydrogène, capacité 5 Kg d’Hydrogène compressé à 350 bars

 

Mercedes Banz Class B F Cell

Mercedes Benz Class B F Cell
Type Voiture cinq places
Vitesse maximale 132 km/h
Autonomie (NEDC) 385 km
Moteur électrique 100 kW (136 ch)
Couple 256 Nm
Réservoir Hydrogène Deux réservoirs d’Hydrogène compressé à 700 bars, capacité totale de 3,7 Kg d’Hydrogène

L’absence des constructeurs français sur cette technologie, et de station hydrogène en France, devraient alerter nos compatriotes. Malheureusement, à part quelques élus, la grande majorité d’entre eux font preuve d’ignorance, voire de censure, pour mieux laisser la place aux voitures électriques 100 % batterie. Il est vital pour l’avenir de l’industrie automobile française que nous testions et commercialisions toute les technologies possibles.

En Europe, au Japon et aux Etats-Unis, Nissan teste et commercialisera les deux technologies : batteries et pile à combustible. Renault n’a testé que les voitures électriques batteries, sur le seul marché européen. Il faut rappeler que le PDG de Nissan et le PDG de Renault est la même personne : Carlos Ghosn.

Pour plus d’informations sur l’European Hydrogen Road Tour au Mondial de l’Automobile 2012, vous pouvez allez sur :

La Green GT

Green GT est une voiture de course électrique qui participera, hors classement, à l’édition des 24 heures du Mans 2013. Elle embarque une pile à combustible qui lui permet d’avoir l’autonomie nécessaire pour une telle compétition.

GreenGT

Vous pourrez voir cette voiture sur le stand FFSA (Pavillon 2.1, stand 125 , c’est la piste de Karting Electrique). Voici ses caractéristiques :

Motorisation
Type 2 moteurs triphasés synchrones à aimants permanents
Puissance 2 x 200 kW, soit 544 chevaux DIN. RPM max 13 500 tr/mn
Couple 4000 Nm aux roues
Transmission
Mode Transmission directe sans embrayage
Type Boîtier différentiel à vectorisation de couple breveté GreenGT
Énergie
Mode Centrale électrique embarquée
Type Pile à combustible18 stacks à membranes haute température
Puissance 400 kW
Capacité 264 kWh soit 5 fois supérieure à une batterie Li-ION
Admission  Deux turbocompresseurs électriques
Vecteur Hydrogène stocké à 350 bar dans deux réservoirs composite
Autonomie  40 minutes par relais
Châssis
Coque Double-coque et crash box, en fibre de carbone
Carrosserie  En composite fibre de carbone
Suspensions Avant et arrière à doubles triangles acier et poussoirs
Freins Étriers Brembo avec disques et plaquettes en carbone
Roues BBS, avant 11×18,  arrière 13×18
Pneus 8 Dunlop, avant : 300 / 660 R 18, arrière : 310 / 710 R 1
Électronique Module de gestion centralisé, basé sur un contrôleur de course gérant l’ensemble
 de la propulsion GreenGT et permettant la vectorisation de couple
Dimensions
Long./Larg./Hauteur  5150 x 2000 x 1200
Consommation 12,5 kg d’H2 par heure (équivalent à 36 litres d’essence)
Vitesse maximum Environ 300 km/h
Poids  1240 kg
Objectifs 2013
Peser moins de 1 000 kg
Dépasser l’heure d’autonomie
Passer sous les 4’ au Mans

Pour plus d’informations sur la Green GT, vous pouvez allez sur : http://www.greengt.com/fr/greengt-h2.php