Mercedes GLC 300 e et GLE 350 : nouveau duo de SUV hybrides rechargeables

Restylé avec une nouvelle batterie, le familial branché GLC, épaulé du nouveau grand GLE 350 de à bloc diesel, promet une autonomie électrique dépassant les 100 km.

Recharge du Mercedes GLE 350 de hybride rechargeable

Restylé avec une nouvelle batterie, le familial branché GLC, épaulé du nouveau grand GLE 350 de à bloc diesel, promet une autonomie électrique dépassant les 100 km.

Disparu du catalogue, les SUV hybrides rechargeables de Mercedes-Benz font leur grand retour. Le GLC a attendu le restylage et une batterie de plus grande capacité pour émerger de nouveau. Avec bloc essence, ce dernier fait opposition au grand frère, le GLE de deuxième génération qui opte désormais pour un duo diesel-électricité, et une batterie de capacité inédite pour le segment.

GLC 300 e : environ 40 km d’autonomie

Pas de surprise pour le SUV de milieu de gamme à l’étoile, attendu depuis de nombreux mois. Remplaçant le GLC 350 e lancé en 2016, il reprend le système hybride rechargeable des Classe C et E, soit le 2 litres essence 211 ch/350 ch couplé au bloc électrique 122 ch/440 Nm. Au cumul, la puissance développée est de 320 chevaux, le couple de 700 Nm. Le tout est piloté par une boîte automatique à 9 rapports.

Mercedes GLC 2019, version restylée

En électrique, le GLC peut monter jusqu’à 130 km/h, autorisant entre 39 et 43 km WLTP en tout électrique, via une consommation électrique de 16,5 à 17,8 kWh/100 km. Installée à l’arrière, la batterie 13,6 kWh ampute une partie du coffre, avec 395 litres de chargement contre 550 auparavant. Elle permet néanmoins d’abaisser la consommation moyenne théorique entre 2,2 et 2,5 l/100 km, pour 51 à 57 g/km de CO2.

GLE 350 de : 99 km d’autonomie !

Davantage voué aux grands trajets, le grand SUV GLE 350 de récupère le duo diesel-électrique proposé sur la Classe E. Avec une puissance totale de 320 chevaux et 700 Nm de couple, via le bloc 2,1 litres 194 ch et l’unité survoltée de 136 ch, il abat le 0-100 km/h en moins de 7 secondes.

La plus grosse performance concerne la batterie. Sa capacité est de 31,2 kWh, la plus grande des hybrides rechargeables, hors Polestar 1 (34 kWh).

Le coffre du Mercedes-Benz GLE 350 de, non amputé avec 630 litres

Le SUV allemand peut ainsi rouler entre 90 et 99 km en électrique selon le cycle WLTP. La consommation de carburant théorique est également très basse à 1,1/100 km, les émissions de CO2 se mesurant à 29 g/km. La consommation électrique est estimée à environ 25,4 kWh/100 km.

Pour rappel, l’ancien GLC 500e disposait de 412 ch et d’une batterie de 8,2 kWh pour 30 km d’autonomie NEDC. Côté recharge, le GLC 300 e devrait permettre jusqu’à 7,5 kW de puissance, soit 100% en environ 1h45. Le GLE 350 de précise 80% récupérables en 20 minutes, soit via Combo CCS, et 50 kW de puissance estimés.

Les GLC 300 e et GLE 350 e n’ont pas de date de commercialisation. Probablement disponibles en fin d’année 2019, ils seront affichés à environ 60.000 € et 85.000 € en finition d’entrée de gamme.

3.8 / 5 ( 21 votes )
Matthieu LAURAUX

Lire les commentaires

  • GLE 350: 99 km pour une batterie de ... 31kWh donné pour 25,4 kWh/100 km... Avec une diesel en plus ?
    SRLY ? (en plus je ne parle pas du prix...).
    Si ça c'est pas du green washing de la part de Mercedes...
    Ah autrement Ioniq Electrique : batterie de 39kWh (soit juste 8 kWh), pour.... 311 km... voila... juste x3 la capa de notre amie la Mercedes... (et probablement moins cher). De rien. Bisous.

  • Les 99 km auraient été avec une batterie de 20 kWh bruts, j'aurais dit bravo. Et pourtant ça n'aurait rien de surprenant.

    Là c'est vraiment un véhicule qui a le c** entre 2 chaises. Et qui en devient sans doute excessivement lourd, et coûteux écologiquement parlant, à la fabrication (en plus d'être très coûteux tout court). À cela s'ajoute un volume utile qui doit être ridicule par rapport au gabarit du véhicule.

    Avec une batterie de 40/45 kWh, un mode de propulsion uniquement électrique, une charge CCS à 100 kW, et un Rex pouvant prolonger l'autonomie sur autoroute à 130 km/h d'environ 200 km, ces véhicules seraient peut-être moins chers et plus aptes à séduire les gens ayant peur de franchir le pas de l'électrique.

  • Drole de machin ce GLE ?!?!?
    Pourquoi ne pas en avoir fait un VE avec prolongateur d autonomie thermique ?? c etait pas plus simple ???

    Je vis en ALL, et j entend meme mes cheres collegues commencés a critiquer vertement leurs constructeurs (notamment BMW...et un peu merco). Il avait meme le mois passé dans leur AutoJournal national, un gros article qui deglinguait sans detour la politique indus et de R&D de BMW !
    Les ALL aiment leurs voitures et leurs grands constructeurs nationaux et j ai l impression ils auraient aimé voir leurs constructeurs presentés des modeles au top techniquement parlant....or c est la grosse desillusion !

    • Le problème des grands constructeurs européens, c'est qu'ils n'ont plus d'entrepreneurs à leur tête. Carlos Ghosn avait bien vu le virage mais il est parti en laissant le chaos. Son remplaçant est pathétique. Côté allemand, à part le PDG de Porsche, c'est très moyen. FIAT n'a plus personne de valable à sa tête depuis longtemps. Quand à PSA, je ne sais pas. Il y a de bonnes choses dans les produits lancés cette année. Mais je ne sais pas dire si c'est un sursaut ou un renouveau.
      Les autres constructeurs sont soient des filiales de ces groupes soient des filiales de groupes américains, chinois ou indiens.

      Le problème de l'hybride c'est qu'on a le défaut des deux mondes au prix d'une complexité sans nom. Il faut faire un entretien de véhicule thermique. On a la question de la durée de vie d'une batterie. Et tout ceci a son surcout.

    • Et vos collègues ils vous parlent des centrales au charbon pour faire du courant à 330 g de CO2 le kWh

      • Je trouve tjrs un peu bizarre cette critique sur le charbon ALL comme si ils avaient fait exprès.
        Le pays qui a le plus investi dans le renouvelable, c est l ALL et de loin, ils ont fait un pari avec le solaire et l eolien....et ca a foiré !
        A cause des chinois sur le solaire.
        Technologiquement, parce que finalement l'eolien c est assez naze et qu il n y a pas eu d innovation remarquable dans ce domaine (stockage, cout, fiabilite).
        Ajouter a cela, la decision purement morale (et peut etre un peu industrielle ? pour faire plaisir aux gros industriels qui financent la CDU ???) de Merkel d arreter soudainement le Nuke.
        Nous, en FR, on se pavanne avec les saintes vertues du Nucleaire....alors qu on a tout fait dans les annees 60', en se foutant TOTALEMENT de l environnement....et que aujourd hui, on ne sait meme plus trop vraiment quoi en faire ?!?!

        ...un peu facile de critiquer le charbon allemand....

        • Personnellement je fais confiance aux Allemands pour à terme se passer du charbon et faire marcher leurs éoliennes comme il faut. Pour en avoir discuter avec un collègue Allemand il y a quelques années, le plus gros problème semble le réseau, avec des interconnexions trop faibles pour permettre de palier aux intermittences. Les ecolos ont voulu des éoliennes, mais ils n'ont pas voulu des lignes haute tension. Peut être que le transport par courant continu va apporter une solution à ce dilemne.
          Nous français devrions éviter de trop pavaner avec ça. Dans 10 à 20 ans nos centrales nucléaires arriveront en fin de vie, et pour l'heure les solutions pour leur remplacement, on ne les voit pas venir. Les delais et le coût de l'epr de Flamanville sont une illustration de cette difficulté. Il ne faudrait pas qu'on en soit reduit à redémarrer des centrales à charbon ou au gaz...

  • Ce véhicule est mort né !
    Aucun intérêt .no comment .
    Quant aux 99 km en électrique se sera plutôt 60 km par expérience avec un Prius plugin.
    Et à 60000€ acheter une TM3 à 48000€ ! Vous aurez plus de plaisirs.

  • On nage en plein délire, toujours plus gros, toujours plus lourd
    Je serai député européen, je ne serai pas très fier de ma règle sur le CO2 qui va à l'encontre de ce qu'il faut faire : petit et léger. D'ailleurs on ne les entend plus.
    On sait où l'on doit désormais chercher les responsables, chez les amateurs qui s'ignorent et qui ne veulent pas le reconnaître.

    • Tout à fait, ce sont quand même ces mêmes politiques qui ont poussé le diesel pendant des années alors qu'on savait déjà qu'il polluait... Donc il n'y a rien à attendre d'eux dans le domaine du transport du futur.

    • Adieu malus pour payer les jouets....profitez c’est à la fin du bal que l’on paye les musiciens...adieu bonus

Partager
Publié par
Matthieu LAURAUX
Etiquettes : mercedes

Articles récents

Les bienfaits des voitures électriques effacés par les SUV thermiques

Dans son rapport annuel intitulé World Energy Outlook 2019 (Perspectives énergétiques mondiales) et disponible depuis quelques jours, l’Agence internationale de…

14 novembre 2019

Moto électrique : La Newron EV-1 expliquée par son concepteur

Prévue pour être diffusée en une très petite série de 12 exemplaires, la moto électrique Newron EV-1 est déjà perçue…

14 novembre 2019

Tesla Gigafactory 4 : pourquoi le choix de l’Allemagne ?

Le constructeur de voitures électriques a finalement choisi Berlin pour établir sa première usine européenne. Que possède de plus la…

13 novembre 2019

Mercedes publie le bilan écologique de son SUV électrique EQC

Commercialisé depuis juillet 2019, l’EQC vient de passer sous la loupe d’un « bilan environnemental à 360° » explique Mercedes…

13 novembre 2019

Tesla Gigafactory 4 : l’Allemagne préférée à la France pour l’usine européenne

La future usine géante de Tesla prévue en Europe ne s'installera pas en France mais dans « la région de Berlin ».…

12 novembre 2019

Volkswagen défend la voiture électrique à batterie contre l’hydrogène

Dans une longue explication détaillée, reprenant diverses études et positions de spécialistes, le groupe allemand indique pourquoi il privilégie la…

12 novembre 2019

Ce site utilise les cookies.