Londres poursuit l’extension de son réseau de bornes


Publicité

Les londoniens disposent déjà de près de 4.000 points de charge publics. Mais les autorités de la capitale  britannique comptent poursuivre l’extension de ce réseau. Elles viennent d’attribuer des contrats d’une valeur totale de 3,7 millions de livres sterling (plus de 4 millions d’euros) à 8 organisations chargées d’installer 1.150 bornes supplémentaires d’ici 2020.

Ce projet de densification du réseau londonien de bornes s’inscrit dans le plan d’électrification des transports d’ici 2040, récemment approuvé par le gouvernement britannique. L’un des attributaires du marché est la société Siemens qui s’est associée à la start up berlinoise Ubitricity, spécialisée dans l’installation de bornes sur les réverbères publics.

A Londres, 46 % des ménages ne disposent pas d’un garage ou d’une place de parking privée. L’électrification du parc automobile de la capitale requiert donc l’installation d’un grand nombre de bornes publiques. Dans cette optique, la solution « SimpleSockets » développée par Ubitricity est particulièrement séduisante puisque la conversion d’un lampadaire en point de charge se fait en moins d’une heure. Elle ne nécessite en outre aucun travaux de terrassement ni aucun tirage de câbles. Le réverbère doit évidemment disposer d’une alimentation en électricité suffisamment puissante pour rendre possible une charge lente (maximum 4 kW). Mais en remplaçant, dans le réseau d’éclairage public, les ampoules d’origine par des lampes LED, moins énergivores, le gain de puissance rend possible l’incorporation d’une prise de charge dans 1 lampadaire sur 4, (soit 25 %).

Pour utiliser la technologie « SimpleSockets » le véhicule électrique doit se garer à côté du réverbère et s’y connecter à l’aide d’un câble spécial. Celui-ci est équipé d’un compteur qui identifie la borne et active la charge. Les données sont transmises au fournisseur d’électricité choisi par l’automobiliste et l’électricité consommée apparaîtra sur sa facture. Comme on le comprend, cette solution simple évite de devoir installer dans la borne toute la technologie nécessaire pour activer la charge, compter l’électricité consommée et envoyer les données.

Les automobilistes qui ne disposent pas du câble spécial peuvent toutefois recharger leur véhicule en se connectant sur un site dédié. Ubitricity a équipé le premier lampadaire de Londres avec sa technologie en 2016. Depuis lors, la société y a déjà installé 300 points de charge. Récemment elle a également remporté un marché similaire à New-York.

Publicité

Sur le même sujet


Publicité
Publicité

Commentaires

Copyright © 2021 Automobile Propre - Tous droits réservés Mentions légales Site édité par Saabre