La compacte Citroën attendue en 2020 dans sa seconde génération profitera de la plateforme de l’e-2008 pour s’électrifier, probablement sous le nom e-C4.

Jusqu’ici peu impliqué dans l’électrification de masse, Citroën change de cap pour la nouvelle décennie. La marque aux chevrons fera oublier la petite désuète C-ZERO et la peu diffusée e-MEHARI avec un modèle 100% électrique beaucoup plus orienté vers le « mass market ».

Une e-C4 devenue berline

Selon la PDG du constructeur, Linda Jackson, c’est la remplaçante du C4 Cactus qui sera la première électrique moderne de Citroën rapporte Automotive News. Le crossover urbain, lancé en 2014 en versions essence et diesel, reviendra en 2020 dans une version à batteries.



Le futur modèle disposera de la plateforme e-CMP, utilisée par les nouveaux Peugeot e-2008 et DS 3 Crossback E-Tense. Le modèle au chevrons devrait reprendre la même motorisation de 100 kW/136 ch, ainsi que leurs batteries. Avec 50 kWh de capacité (46,2 kWh utiles), ces dernières pourraient allouer environ 350 km d’autonomie. Le Cactus deviendra une vraie berline C4 et devrait peser moins que ses cousins, avec un équipement différent et une ambiance plus originale.

La silhouette sera celle d’une berline compacte, proche de la C4 de 2010

Toutefois, la berline de Citroën sera plus imposante que l’actuelle génération. Avec près de 4,30 mètres, elle sera 15 cm plus longue. Une variante C4 Aircross est également prévue, mais sans cannibaliser le petit C3 Aircross (4,15 m), et faisant le pont avec le grand frère C5 Aircross (4,50 m).

Sa silhouette sera également plus haute, plus typée SUV que le Cactus. Son nom pourrait également changer pour e-C4 Aircross, afin d’homogénéiser la gamme. Enfin, des versions essence et diesel devraient être également proposées au catalogue des deux modèles.

Nouvelle ère électrisée pour Citroën

En 2010, la marque française lançait la C-ZERO, clone de la Mitsubishi i-MiEV et cousine de la Peugeot i0n. Cette petite citadine électrique fut l’une des pionnières sur le marché, mais n’a pas reçu de modification pour augmenter son autonomie, ni de renouvellement. En 2017, la petite décapotable e-MEHARI a repris la base de la Bolloré BlueSummer. Cependant, son prix élevé et sa carrosserie atypique ont entraîné une diffusion confidentielle.

En 2020, tout changera donc. D’abord, le C5 Aircross Hybrid apportera l’hybride rechargeable. Disponible à la commande avec environ 60 km d’autonomie NEDC via des batteries 13 kWh, il démarre à 39.950 €. Il partage sa motorisation essence-électricité avec les Peugeot 3008 Hybrid, DS 7 Crossback E-Tense et Opel Grandland X Hybrid. La gamme utilitaire, déjà constituée du e-Berlingo, sera quant à elle élargie avec l’arrivée des e-Jumpy et e-Jumper en 2020.

Le concept 19-19 inspirera les futures Citroën e-C4 Aircross et e-C5.

Viendront ensuite la e-C4 en 2020 et la version SUV e-C4 Aircross certainement en 2021. La future citadine Citroën e-C3 pourrait suivre le mouvement rapidement, mais pas avant 2022. On attend aussi des nouvelles de la berline C5, qui arriverait « après la remplaçante de la C4 Cactus » selon la patronne de Citroën.