Bus électrique

À Long Beach, en Californie, un système innovant de recharge sans fil par induction est testé sur des bus électriques fabriqués par le constructeur chinois BYD.

Wave Inc., une start-up créée il y a trois ans et dépendant de l’université de l’Utah, a développé un nouveau système de recharge par induction à base de ferrite et de litz (un dérivé du cuivre). Il permet de recharger des véhicules électriques sans fil, avec un espace d’air pouvant aller jusqu’à 10 inches (25 cm). Dans ce cas, l’efficience électrique reste de 90%, pour une recharge à 5 kW. De plus, le véhicule peut dépasser jusqu’à 6 inches (15 cm) de la surface de la plaque qui sert à la recharge.



Ce système va être testé sur des bus électriques produits par BYD dans une de ses usines américaines. Le constructeur souhaitait initialement utiliser ses propres bornes de recharge (avec fil), mais les autorités ont finalement opté pour un test de la technologie créée par Wave Inc. Ainsi, deux stations de recharge par induction vont être installées à Long Beach, et une à Monterey.

À terme, peut-être que les fabricants de bus électriques arriveront plus facilement à s’accorder sur un standard pour la recharge à induction que nos chers constructeurs automobiles…