| Sur
20 décembre 2019 14:26

La France proche des 30.000 points de charge ouverts au public

Par Philippe SCHWOERER

Selon la dernière édition du baromètre Avere-France/Gireve, la France compte désormais 28.600 points de charge ouverts au public. Un chiffre qui témoigne de l’expansion continue des infrastructures de ravitaillement en énergie pour véhicules électriques et hybrides rechargeables.

Conforme aux préconisations européennes

L’Union européenne préconise de mettre à disposition un point de recharge pour 10 véhicules. Actuellement, 213.000 voitures particulières et utilitaires légers électriques sont en circulation en France. Ce qui donne un ratio de 1 PDC (point de charge) pour 7,4 de ces engins.

En ajoutant les 55.000 hybrides rechargeables immatriculés dans l’Hexagone, le ratio est alors de 1 PDC pour 9,3 véhicules branchés.

Confirmant le constat que « le réseau s’est étoffé cette année et permet de garder un rapport entre le nombre de points de recharge et le parc roulant électrifié conforme aux recommandations européennes », Cécile Goubert, déléguée générale de l’Avere-France, précise qu’une « partie de l’amélioration de la qualité de services repose également sur la communication de repères fiables sur la recharge en fonction des usages et de l’emplacement des stations ».

Nouvel élan à venir

Si le baromètre Avere-France/Gireve témoigne d’une augmentation de 15% des points de recharge depuis décembre 2018, il fait aussi le constat d’un certain essoufflement au dernier trimestre (+3%, pour 1.000 nouveaux PDC depuis septembre dernier).

Les 2 partenaires s’appuient sur quelques annonces officielles pour anticiper un nouvel élan dynamisant pour le maillage français. En Ile-de-France, par exemple, le nombre de points de recharge devrait être multiplié par 3 d’ici 2023. S’y ajoutent les 600 PDC en cours d’installation sur le territoire du Grand Lyon.

90% de PDC de puissance égale ou inférieure à 22 kW

Gireve et l’Avere-France notent un fléchissement concernant les points de recharge (14.046) installés en voirie ou sur des sites publics : -5 points en 1 an.

La cause ? Un déploiement plus important de bornes dans les parkings privés accessibles au public (30% des PDC fin 2019, contre 24% en décembre 2018).

Les partenaires recensent : 7.568 PDR délivrant une puissance de recharge inférieure à 11 kW (26% de l’ensemble du parc, en progression de 12% sur 1 an), 18.546 PDR 14-22 kW (65%, +16%), et 2.551 PDR 24 kW et plus (9% du réseau, +26%).

Les bons et mauvais records

Les 2 régions les plus équipées en points de recharge sont l’Ile-de-France (4.051 PDC, +9% sur 1 an) et l’Occitanie (3.439 PDR, +10%). A elles 2, elles pèsent quasiment le quart du maillage français accessible au public. Elles sont suivies par les régions Auvergne-Rhône-Alpes (3.152 PDC, +20%) et Nouvelle Aquitaine (3.143, +7%).

En termes de nombres les plus élevés de points de recharge pour 100.000 habitants, se distinguent très positivement le Lot (155), les Hautes-Alpes (143) et la Lozère (123). A l’opposé, la Haute-Loire, la Seine-Saint-Denis et le Puy-de-Dôme sont lanternes rouges avec moins de 10 PDC pour 100.000 habitants.

Philippe SCHWOERER

Auteur et journaliste, Philippe est un passionné de voitures électriques depuis de très nombreuses années.

Etiquettes : AVERE FranceGIREVE

Lire les commentaires

  • Le nombre ne suffit pas. Le réseau français manque de cohérence. Certaines zones sont bien couvertes (à proximité des grandes villes) mais, pour le Jura par exemple, on dépasse que très rarement le 22kWh théorique... Donc un réseau destiné aux véhicules à autonomie réduite. Et si comme moi, vous voyagez régulièrement entre l’Est et l’Ouest, aucune borne Ionity entre Lyon et Bordeaux à ce jour. On reste sur le réseau Corridor, et son 50 kWh maxi...Il semble donc difficile, hors du réseau Tesla, de passer au tout électrique avec une telle infrastructure. Nous verrons en 2020 si les choses évoluent favorablement.

  • Je viens de faire Grenoble vers Saint Nazaire en Tesla. Même sur les superchargeur ca commence à coincer avec l'arrivée des modele 3. Ionity Angers, il a fallu faire 3 bornes avant d'en trouver une qui fonctionne correctement.
    C'était vendredi donc ce samedi jour de départ en vacances de Noel, ça craint. Quand les nouvelles offres e208, Corsa, Zoe, VW ID vont débouler en masse sur les 4 pov Ionity, ça va vite décourager les plus téméraires.

    Il est clair que le réseau de recharge ultra rapide est inexistant en France mais on continue à installer des bornes 22kW ac que personne n'utilise. Il faut sur les grands axes des grappes, et non une, de bornes à minima 100kW en combo CCS comme Tesla et Ionity. Les autres recharges se font à la maison à 95% du temps.
    Dans les villes et pour ceux qui n'ont pas de garages, la solution de là prise sur lampadaire me semble cohérente pour la charge de nuit si les emplacements ne sont pas squattés par les thermiques. Jamais entendu parler de pv pour les contrevenants.

    • Je te remercie, Breton, de citer "la prise sur lampadaire", il y en a beaucoup ici qui oublient régulièrement que tout le monde n'a pas la possibilité de recharger ni à domicile, ni au travail. J'ai vu cela à Amsterdam, et pour moi c'est un complément indispensable.

  • Et toutes fonctionnelles hein. Ce matin, chez Darty, borne HS.
    Les commercants : Oh, cela fait un moment....

  • Il reste trois gros Pb avec les réseaux de charge par de normalisation de la puissance de charge, pas de moyen unique de paiement (carte bancaire) et rien d'autre, encore beaucoup de bornes peut fiable.

  • ¨Pas de quoi ouvrir le champagne !
    Un réseau de bornes rapide inexistant ou en mauvais état. Des tarifs opaques. Corridor? Au secours !
    Un réseau de bornes dites "accélérées" peu pratique.
    Une mauvaise information des communes et communautés de communes qui investissent dans des bornes qui prennent les toiles d’araignées !
    Tout reste à faire... et vite.
    Pendant ce temps là, Tesla investi et progresse

  • Cela progresse, mais pas si bien que cela. En premier lieu les bornes rapides sont très insuffisantes au regard de l’Allemagne, 3 fois plus que nous, que UK deux fois plus que nous et si l’on rapporte à la population le nombre de bornes rapides nous sommes très nettement en dessous de la moyenne européenne. Cf http://ccs-map.eu/stats/ c’est indiscutable!

    En deuxième point, le réseau Corri Door est totalement défaillant et globalement inutilisable voir nuisible à la réputation de la France. Une mesure conservatoire devrait être prise par la CE et le gouvernement français pour le retirer à EDF et le confier à un prestataire faisant preuve d’un minimum de compétences.

  • Et combien en Combo ? Pas assez
    Combien en 100 kW et + (150 175) nécessaires aux grands trajets ? Pas assez !!

Ce site utilise les cookies.