Hydrogène : Air Liquide inaugure une nouvelle station à Orly


Publicité

Deux ans jour pour jour après avoir ouvert une première station provisoire sur le Pont de l’Alma, Air Liquide vient d’inaugurer une nouvelle station à proximité immédiate de l’aéroport d’Orly. Une étape importante pour le développement de la mobilité hydrogène sur le territoire francilien et pour l’essor de la société de taxis Hype qui sera son principal client.

Installée en collaboration avec les Aéroports de Paris sur le site de la station Avia Orly Ouest, l’installation a nécessité 2 millions d’euros d’investissements. « Avec cette station, nous montrons la maturité de la technologie et la mobilisation des acteurs » a souligné Benoit Potier, PDG d’Air Liquide, rappelant le vaste potentiel de la technologie. Selon une récente étude l’Hydrogen Council publiée en marge de la COP23, 10 à 15 millions de voitures et 500.000 camions pourraient rouler à l’hydrogène dans le monde d’ici à 2030.

Capable de délivrer jusqu’à 200 kilos d’hydrogène par jour, la station d’Orly pourra ravitailler quotidiennement 40 à 50 véhicules légers, soit de quoi parcourir jusqu’à 20.000 km par jour. En termes de coût, le prix affiché à la pompe est de 15 euros par kilo avec un hydrogène certifié vert grâce aux garanties d’origine. Une voiture à hydrogène consommant en moyenne 1 kg/100 km, cela équivaut au plein d’un véhicule thermique. Un prix qui devrait diminuer au cours des prochaines années grâce aux économies d’échelle et à la hausse de production d’hydrogène vert.

Au-delà d’Orly, Air Liquide compte lancer deux autres stations au cours des prochains mois. Une près de Versailles, dont l’ouverture devrait intervenir en janvier, et une autre à l’aéroport Paris Charles de Gaulle. Quant à la station du Pont de l’Alma, elle sera maintenue jusqu’à ce qu’une autre station soit construite au cœur de Paris. Vraisemblablement d’ici deux à trois ans.

Un nouvel élan pour Hype

Si la station représente une étape importante pour Air Liquide, elle est également une bouffée d’air pur pour Hype. Lancée il y a deux ans en marge de la COP21, la société de taxis devait jusqu’ici se contenter de la station située au niveau du Pont de l’Alma. Provisoire, celle-ci peinait à assurer seule le ravitaillement d’une flotte grandissante. Installée au pied de l’aéroport, lieu de passage de nombreux taxis franciliens, la nouvelle installation devrait donner un nouvel élan à l’opérateur qui disposera d’environ 75 taxis à hydrogène d’ici la fin de l’année. Des Hyundai ix35 Fuel Cell mais aussi quelques Toyota Mirai depuis cet été.

Une Toyota Mirai se ravitaille à la nouvelle station d’Orly

« D’ici quelques jours, nous lancerons un nouvel appel d’offres pour l’acquisition de 130 véhicules sur 2018 » a précisé Mathieu Gardies, dirigeant et fondateur de Hype, réaffirmant son objectif de 600 taxis à hydrogène d’ici fin 2020. Estimant que la flotte avait désormais atteint une taille suffisante, ce dernier a également annoncé le lancement d’un dispositif de réservation via une application mobile. Téléchargeable d’ici quelques jours, celle-ci permettra aux clients de pouvoir réserver un taxi Hype au pied de l’avion ou au centre-ville. « Ce sera pour des courses immédiates, pas encore pour des réservations ultérieures » note le dirigeant.

Bientôt à Bruxelles !

Mathieu Gardies a également profité de l’inauguration d’Orly pour annoncer l’extension de Hype à Bruxelles à travers un nouveau service dont l’ouverture est prévue dans le courant du second semestre 2018.

Publicité

Sur le même sujet


Publicité
Publicité

Commentaires

Copyright © 2020 Automobile Propre - Tous droits réservés Mentions légales Site édité par Saabre