General Motors et Honda renforcent leur alliance dans l’hydrogène et viennent d’annoncer la création d’une société commune dédiée à la fabrication de piles à combustible.

Partenaires dans le domaine de l’hydrogène depuis 2013, General Motors et Honda franchissent une nouvelle étape en annonçant la création d’une joint-venture dédiée à la production de piles à combustible.

Détenue à part égale par les deux constructeurs, la coentreprise « Fuel Cell System Manufacturing » sera installée sur le site existant de General Motors à Browstown Township, à proximité de Detroit, dans l’Etat du Michigan. Un site où le constructeur américain fabrique déjà des batteries pour les voitures électriques et hybrides.

Début d’industrialisation en 2020

Au total, chaque constructeur investira 85 millions d’euros dans le projet dont l’objectif est de parvenir à développer une nouvelle génération de piles à combustible à la fois plus compacte et plus économique.

General Motors et Honda prévoient de débuter l’industrialisation des piles à combustible aux alentours de 2020.

Notez cet article