La GreenGT H2

Au Mondial de l’auto, sur le stand de la FFSA et sur la piste de kart électrique (Pavillon 2.1 stand 125) vous pourrez découvrir la voiture GreenGT H2 qui participera, hors classement, aux 24 heures du Mans 2013.

Dans cette vidéo filmée le 10 juin 2012, lors des essais des 24 heures du Mans, vous découvrirez l’annonce par le président de l’Automobile Club de l’Ouest (ACO), Pierre Fillon, de la participation de la GreenGT H2 aux 24 heures du Mans 2013.



La GreenGT H2 occupera le paddock N°56, réservé aux nouvelles technologies. La GreenGT participera hors classement à l’édition 2013.

Juste pour information, nous avons cru à un changement radical du règlement des 24 heures du Mans (voir ici). Mais le scoop s’est avéré être un peu en avance. Ce changement aura plutôt lieu quand des voitures comme GreenGT H2 seront compétitives. Chez Automobile Propre, nous suivrons de près cette fabuleuse aventure de la GreenGT H2.

La présentation de la GreenGT

La voiture a été donc dévoilée par l’équipe GreenGT lors d’une conférence de presse le 2 juin 2012. Voici la présentation de la GreenGT par Jean-François Weber (en français) et Christophe Schwarz (en anglais) en vidéo.

La GreenGT H2 est une première mondiale : c’est la première voiture de course électrique pile à combustible Hydrogène de 400 kW de puissance (544 chevaux). Elle est composée de l’assemblage de deux châssis en carbone. Le design a été réalisé par Gérald Welter (WR Welter Racing), avec des tests en soufflerie à l’Institut d’Aérotechnique de Saint-Cyr (Yvelines).

La GreenGT H2 en soufflerie

La GreenGT pèse 1240 kg, sachant que le poids minimal aux 24 heures du Mans est normalement de 900 kg pour les LMP1 et LMP2



Deux réservoirs d’hydrogène (2 fois 4 kg d’Hydrogène compressés à 350 bars) et deux compresseurs à air alimentent en hydrogène et oxygène une pile à combustible de 360 kW de la société française SymbioFCell.

SymbioFCell est une société française créée en essaimage par le CEA. Les piles à combustible de SymbioFCell sont issues de la coopération GenePAC entre le CEA / Liten et PSA (plus d’infos ici).

La pile à combustible de la GreenGT est composée de 18 stacks de 20 kW soit 360 kW de puissance nominale (340 kW linéaire). Elle ne doit pas dépasser 80 C° d’où la présence de deux radiateurs de refroidissement. L’électricité générée alimente deux moteurs électriques triphasés de 200 kW, soit 400 kW ou 544 chevaux. Ces moteurs ont été construits par la société suisse Brusa.

Vous trouverez ci-dessous une vidéo lors des questions – réponses le jour de la présentation de la voiture :

Si vous voulez voir cette première mondiale, venez au stand FFSA (piste kart électrique) au Pavillon 2.1 du Mondial de l’Automobile 2012.

Nous continuerons à vous informer sur cette passionnante aventure, notamment avec les premiers tours de roues aux essais des 24 heures du Mans 2013.