François GBRnR – Tesla Model 3 et Model Y: un problème de conception du train avant ?



Je m’appelle François Claire, animateur de la chaîne YouTube Garage, Bagnoles et Rock’n Roll et, dans cette rubrique « Mécanique Propre », je partage mon expérience de mécano amateur, fan de technologie ancienne et récente, et de propriétaire de Tesla Model 3, sujet de la vidéo d’aujourd’hui !

Certaines Tesla Model 3 ont un problème connu : après quelques dizaines de milliers de kilomètres, elles commencent à faire du bruit dans le train avant. Cela se manifeste en particulier lorsqu’on tourne en roulant à faible vitesse ou lorsque le véhicule est chargé en poids.

Publicité

Un bulletin de service Tesla (numéro SB-20-31-006 R3 pour les intimes) décrit le problème. Il y a en fait une possibilité que de l’eau s’infiltre au niveau du triangle supérieur de suspension, passe sur la rotule et, avec le temps, vienne corroder sa surface. Cela entraîne ces fameux bruits de grincement. Mais, d’après Tesla, il n’y a aucune incidence sur la performance de la pièce ni de risque de casse. Le traitement indiqué est de refaire le joint à l’aide d’un produit type silicone. Tesla a fait un tutoriel détaillé avec photos.

C’est quelque chose que le service center Tesla avait normalement traité sur ma Model 3 l’an dernier. Je n’avais aucun bruit dans le train avant et leur avais amené ma voiture pour d’autres petits soucis, comme je l’avais raconté dans la vidéo ci-dessous.

Voici un extrait de la facture qui montre qu’ils ont traité ce problème préventivement :

Les termes « triangle », « rotule » ou « silentbloc » peuvent être abscons pour le néophyte. Je vais essayer de les décrire du mieux que je peux pour qu’on comprenne de quoi on parle :

  • Triangle de suspension : c’est une pièce qui permet de relier le moyeu de la roue au châssis. Le moyeu de roue est la pièce qui contient le roulement à billes et l’axe de la roue.
  • Châssis : on va dire pour simplifier que c’est le dessous de la voiture. On parle de triangle, car il y a trois points d’attache : deux du côté du châssis (en général des silentblocs) et un du côté du moyeu de roue (rotule).
  • Rotule de suspension : c’est une pièce mécanique qui permet l’articulation de deux pièces attenantes dans toutes les directions (avec un degré de mouvement limité). On parle aussi de pivot.
  • Silentbloc : c’est une pièce en caoutchouc (élastomère) qui permet d’absorber les vibrations entre deux pièces de métal. Il y en a plusieurs dans une voiture pour absorber les vibrations des trains roulants ou du moteur

Donc, ma Tesla Model 3 ayant eu ce traitement préventif en août 2021, je pensais que je n’aurais jamais ce souci de train avant qui grince. Erreur ! En octobre 2022, avec la première vague de froid, cela commence à grincer légèrement.

La plupart du temps, ces grincements ont une autre origine. C’est en général dû aux silentblocs de la barre stabilisatrice (système qui permet une bonne tenue de route en virages). Cela se manifeste de manière significative lorsqu’on passe sur un dos d’âne: un grincement se fait entendre quand on monte dessus, puis quand on redescend. J’avais fait une vidéo pour montrer comment je traite ce petit problème courant.

 

Là, étant donné qu’il y a ce problème connu, je me dis que ce petit grincement ne vient peut-être pas des silentblocs de la barre stabilisatrice, mais bien de ces rotules infectées d’eau. De plus, des témoignages de propriétaires de TM3 abondent dans ce sens comme celui-ci sur Twitter.

C’est exactement la même histoire pour ce client américain que pour moi : rotules jointées et un an plus tard, grincements. Tesla lui a finalement remplacé les triangles supérieurs entiers. Nouvelles rotules, nouveaux silentblocs, problème résolu. Le tout a été pris sous garantie.

Garantie ? Quelle garantie ? Pour les Model 3, c’est quatre ans de garantie générale ou 80000 km, selon la première échéance. Je regarde dans mon application Tesla et voilà ce que je vois :

Garantie standard jusqu’à août 2023, ça va, j’ai le temps. Par contre, où en suis-je niveau kilométrage ? Je vérifie : 79342 km ! C’est limite ! Je me dépêche de prendre rendez-vous (très facile depuis l’application Tesla) en espérant que cela passera sous garantie… Il n’y a pas de danger de rouler avec une rotule qui grince pour quelque temps. Le rendez-vous est dans une paire de semaines, ça ira. Par contre, je vais sûrement dépasser les 80000.

Quelques jours plus tard, je me retrouve au Service Center Tesla. J’ai reçu un devis dans lequel est prévu le remplacement des deux triangles supérieurs de suspension, soit. Ce n’est pas une surprise. L’accueil est chaleureux, un mécanicien prend en charge ma voiture. L’opération prévue est assez rapide, je vais patienter dans leur salle d’attente.

Soudain, ils viennent me chercher pour m’annoncer qu’il va y avoir davantage de travaux que prévu. Oh non ! Que s’est-il passé dans mon train avant ? Quelles pièces ont été remplacées au final ? Combien de temps ma voiture est-elle restée bloquée au Service Center ? Le travail a-t-il été bien fait ? Est-ce que tout cela a été pris sous garantie ? Et sinon, combien ai-je payé ?

Les réponses à toutes ces questions se trouvent dans ma vidéo du jour : 

La seule question qui n’a pas de réponse est la suivante : est-ce qu’un problème de conception du train avant affecte les Tesla Model 3 (et donc aussi potentiellement les Model Y) ? Pour y répondre, il va falloir que je fasse encore quelques dizaines de milliers de kilomètres…


En savoir plus sur le véhicule Tesla Model 3


Publicité

Sur le même sujet

Commentaires

Copyright © 2023 Automobile Propre - Tous droits réservés Mentions légales Site édité par Saabre