Essai Lynk & Co 01 : que vaut le nouveau SUV hybride rechargeable chinois ?


Lynk & Co 01

Fraîchement arrivée en France, la jeune marque Lynk & Co est prête à bousculer le marché de l’automobile en proposant de nouvelles formules d’utilisation. Propriétaire ou locataire ? Découvrez notre essai du SUV hybride rechargeable Lynk & Co 01.

Publicité

« Lynk & Co ». Aussi surprenant que cela puisse paraître, il s’agit là bel et bien d’une marque automobile. Et si son nom vous évoque plutôt une application mobile ou un service high-tech…, sachez que vous êtes très proche de la vérité. Jeune marque du groupe chinois Geely (Volvo, Polestar, Lotus, Proton), Lynk & Co lance le 01 : son tout premier PHEV ambitieux et à la pointe de la technologie, s’appuyant sur une mécanique qui nous est loin d’être inconnue.

Lynk & Co 01 : un design inspiré

Et même très inspiré, puisque le SUV Lynk & Co 01 nous évoque – à nous et à notre entourage, à qui nous l’avons présenté – de nombreux univers stylistiques. En vrac, nous pouvons tout d’abord identifier un peu d’allure de Ford Puma et de proportions de Porsche Macan à l’avant. Un peu de Kia et d’Audi à l’arrière… Les plus téméraires iront même jusqu’à voir de la Ferrari F12 du côté des feux avant !

Au-delà de son style évocateur, le Lynk & Co 01 ne s’est donc pas encore créé sa propre identité. Ce qui n’empêche pas le SUV d’afficher des lignes réussies dans l’ensemble, et de bien nous rappeler son nom un peu partout : en comptant les jantes, le nom de Lynk & Co apparaît pas moins de 7 fois sur le véhicule… et c’est sans compter l’intérieur.

Le PHEV affiche deux belles livrées, en noir ou en bleu marine, rehaussées d’un bleu électrique sur les contours de vitres, la calandre, et les jantes. Ses dimensions ? 4,54 m de long pour 1,85 m de large et 1,68 m de haut. De quoi en faire un véhicule à la fois valorisant, et adapté au milieu urbain. Les finitions sont en tout cas de très bonne facture, à la hauteur des ambitions premium de Lynk & Co.

Motorisation et autonomie : en terre connue

Si le Lynk & Co 01 est inédit de l’extérieur, il embarque tout de même des dessous familiers. Le SUV hybride rechargeable emprunte en effet à la mécanique du Volvo XC40 T5 Recharge. Soit un 3-cylindres 1.5 essence turbo de 180 chevaux et un moteur électrique, pour un total de 261 chevaux. Le tout associé à une boîte automatique double embrayage à 7 rapports. Sur la route, cet ensemble se traduit par de bonnes performances, entre confort et réactivité.

Malgré ses 1 879 kg, le 01 sait se montrer suffisamment vif lors des dépassements et autres insertions. Les changements de rapports sont quant à eux d’une discrétion très appréciable en toutes circonstances. Seuls les freinages appuyés nous font sentir lorsque la boîte rétrograde, ce qui reste tout à fait naturel.

En matière d’endurance, les 69 km d’autonomie en tout électrique sont confiés à une imposante batterie de 14,1 kWh de capacité utile (17,6 en brut). Une autonomie que l’on a plutôt mesurée à 51 km en pratique, sur un parcours mixte urbain/nationale. Légèrement en deçà de la promesse, celle-ci peut tout de même atteindre entre 75 et 80 km en ville.

Nos consommations moyennes se sont élevées à 4,6 l/100 km (essence) et 8,8 kWh/100 km (électrique). Il ne fait aucun doute que vous pourrez parcourir quelques kilomètres de plus que nous avec le pied moins lourd. Pour une meilleure gestion des performances, trois modes « Pure », « Hybrid », et « Power » s’offrent à nous. Pure pour 100 % électrique, un mode réactif en ville et appréciable lors des manoeuvres et jusqu’à 100 km/h. Le mode Hybrid permet des performances confortables en vitesse de croisière sur l’autoroute (notre mode de prédilection). Enfin, le mode Power fait appel à toute la puissance disponible pour des reprises et relances efficaces.

Vie à bord : confort premium, technologie maximale

À bord, le Lynk & Co 01 nous accueille dans un habitacle qui affiche cette fois-ci une vraie personnalité. À commencer par les sièges au design un brin sportif, offrant un bon maintien et un confort de premier ordre. Là encore, les marquages « Lynk & Co » sont légion ! Mais pas besoin d’en faire autant, car le 01 nous a tous mis d’accord sur le soin apporté à l’intérieur. Si quelques éléments proviennent inévitablement de chez Volvo (commande de boîte, commodos, commandes au volant), nous avons été surpris que le Lynk & Co 01 ait droit à sa propre planche de bord – très qualitative et réussie – ainsi qu’à un système multimédia tactile de 12,7 pouces qui lui est dédié. Compatible Apple CarPlay et Android Auto (tous deux sans-fil), l’infodivertissement est intuitif, bien que parfois lent à réagir.

L’interface est plutôt logique et bien pensée, ce qui n’est pour le coup pas toujours évident chez Volvo, justement. Notons également la flopée d’équipements et aides à la conduite de série sur ce Lynk & Co. Sièges chauffants, toit ouvrant panoramique, chargeur à induction, système audio Infinity à 10 haut-parleurs, régulateur adaptatif, caméra de recul… Tout est de série ! Difficile de faire mieux, quand il y a déjà tout.

Le confort se poursuit à l’arrière, avec un espace aux jambes généreux et un coffre de 466 litres. Notons qu’une fois rabattus, les sièges arrière permettent d’obtenir un plancher plat en plus du volume de chargement étendu. Le SUV fait très fort en matière de dotation de série, au point de n’avoir véritablement qu’une seule option à proposer : la boule d’attelage.

Au volant : comportement sage, freinage puissant

Sur la route, notre Lynk & Co 01 fait preuve de rigueur et de précision en conduite normale. Chaussé de pneus Continental EcoContact 6, le PHEV sait rester à sa place en ville et sur voies rapides. Il suffit cependant d’arriver un peu plus fort dans un virage ou sur un rond-point pour décrocher et réveiller l’ESP. Pas tout à fait adapté à une conduite sportive (même si c’est en cela qu’il peut être amusant), le SUV préfère une conduite rangée. Côté sécurité : attention, frein méchant ! Il nous aura fallu quelques minutes pour apprivoiser le freinage mordant du 01, redoutable d’efficacité à n’importe quelle vitesse.

Le freinage d’urgence est d’ailleurs très efficace, et sait intervenir quand il le faut. Autant vous dire que nous avons vite appris à rester en mode B (freinage régénératif) pour une conduite plus homogène. Plutôt silencieux, le Lynk & Co 01 le reste jusqu’à 110 km/h s’il n’y a pas trop de vent. Au-delà, un peu de musique dans le très bon système Infinity et fini les bruits parasites !

Lynk & Co 01 : 41 500 € ou 500 € par mois ?

La jeune marque de Geely se démarque de la concurrence grâce à ses différentes modalités d’utilisation. Si le Lynk & Co 01 est disponible à l’achat au prix de 41 500 € (hors bonus), il peut également faire l’objet d’une location à 500 € par mois.

Contrairement à un leasing, pas de contraintes d’engagement avec le 01. Vous pouvez résilier à tout moment. Mieux, vous pouvez même sous-louer votre véhicule à un autre utilisateur via l’application mobile si vous ne comptez pas utiliser votre véhicule à un certain moment. Que ce soit en location ou en achat pur, le Lynk & Co présente le gros avantage d’être tout équipé pour ce prix, sans options coûteuses (exception faite du crochet d’attelage à 1 020 €). Et rien que pour la qualité desdits équipements supplémentaires, associés à l’expérience premium à son volant, le Lynk & Co 01 mérite qu’on s’y intéresse de près.

Lynk & Co 01 – bilan de l’essai

On a aimé
  • Design et finitions soignés
  • Performances générales
  • Confort urbain et routier
  • Tout équipé de série


On a moins aimé
  • Manque d’identité affirmée
  • Système multimédia lent à réagir
  • Tenue de route en conduite dynamique

En savoir plus sur le véhicule Link & Co 01

Publicité


Sur le même sujet

Commentaires

Copyright © 2022 Automobile Propre - Tous droits réservés Mentions légales Site édité par Saabre