Dans une interview accordée au quotidien allemand Tagesspiegel et publiée le 07 février 2019, Gunther Schuh, fondateur de la société e.Go Mobile, donne des informations sur les prochaines livraisons de sa citadine 2+2 Life qu’il a conçue.

3 versions

Essayée fin octobre dernier par Automobile Propre dans le cadre de la foire eMove360° de Munich, la citadine électrique e.Go Life existera en 3 versions à choisir en fonction de ses propres besoins. C’est au niveau du groupe motopropulseur que les différences seront les plus notables, avec un moteur dont la puissance sera de 20, 40 ou 60 kW, et une batterie lithium-ion conçue par BMZ et dont la capacité sera comprise entre 14,9 et 23,9 kWh.

Début mai 2019

Au quotidien allemand Tagesspiegel, Gunther Schuh a assuré que les premiers exemplaires de l’e.Go Life seraient livrés en mai prochain, en commençant par le Premier ministre de la Rhénanie du Nord-Westphalie et le maire d’Aix-la-Chapelle. « D’ici là, nous aurons construit entre 200 et 300 voitures », chiffre celui qui a aussi imaginé les StreetScooter désormais produits par la Deutsche Post. Gunther Schuh estime que les 3.300 précommandes pourront être servies dès la présente année, « mais pas beaucoup plus ».

Dès le mois de mars, les commandes devraient être normalement acceptées, sans avoir à passer par une phase intermédiaire de souscription. Mais les ordres passés à ce moment-là ne seront suivis de livraisons qu’à partir de 2020. En 2023, selon le fondateur d’e.Go Mobile, la capacité annuelle de production devrait être étendue à 100.000 véhicules, pour un chiffre d’affaires espéré de 4 milliards d’euros.

Mini-Porsche

Au journaliste du Tagesspiegel qui lui demandait pourquoi opter pour une e.Go Life plutôt qu’une Smart ou une Volkswagen e-up!, Gunther Schuh a spontanément répondu : « Parce que notre voiture coûte environ 6.000 euros de moins qu’une e-up! ». La suite peut surprendre : « Deuxièmement, nous avons construit une mini-Porsche », sous les lignes d’une voiture « mignonne et amusante ».

Pour justifier son propos, le concepteur de l’engin s’appuie sur une différence majeure qui distingue la Life de ses principales concurrentes électriques : « Nous avons l’avantage de la propulsion. Il est possible de disposer de tout le couple dès le passage au vert du feu de signalisation ». Il promet : « Même un pilote de Porsche peut se faire surprendre sur les premiers mètres, attention à votre permis de conduire ! ». Gunther Schuh s’explique : « La Life dispose d’un centre de gravité extrêmement bas sur un châssis aux qualités de karting ». En anecdote, il illustre : « Sur notre piste d’essai, le passager atterrit toujours sur le siège du conducteur, car les vitesses possibles dans les virages sont très élevées ».

200 à 300 euros par véhicule

Gunther Schuh envisage les premiers bénéfices au bout de 4 ans de production. Le gain ne s’élèverait que « de 200 à 300 euros par voiture ». Il souligne : « L’e.GO Life est dans un segment où aucun constructeur ne gagne de l’argent avec un modèle bon marché. Vouloir couvrir les coûts est déjà un bon début ! ». A noter que le capital de l’entreprise pèse actuellement 922 millions d’euros.

e.GO Life : une mini-Porsche électrique pour 6.000 euros de moins qu’une VW e-up!
4.3 (86.67%) 33 vote[s]