La Born adopte une grosse batterie qui permet d’avoir 550 km d’autonomie, pour 40 500 € bonus déduit.

Après avoir proposé plus de puissance, via une variante VZ de 230 ch, la Cupra Born propose plus d’autonomie. La déclinaison VZ est désormais disponible avec une batterie XL. Sa capacité nette est la plus grosse connue sur la plate-forme MEB : 77 kWh, contre 58 kWh avec la batterie L.

Grâce à cette batterie, la Born entre ainsi dans le clan des voitures électriques avec une grosse autonomie. Selon le cycle d’homologation WLTP, elle peut faire 550 km avec une charge complète. Pour rappel, sur la version VZ batterie L, c’est 421 km.

Avec la fonction e-Boost, la puissance peut donc atteindre 170 kW, soit 230 ch. Il faut 7 secondes pour passer de 0 à 100 km/h. Et certains automobilistes risquent d’être surpris au feu rouge, avec seulement 2,8 secondes pour le 0 à 50 km/h. Cette déclinaison plus sportive profite de freins plus grands et d’un mode qui permet de couper le contrôle de trajectoire.

À lire aussi Renault Megane E-Tech vs Cupra Born : duel serré chez les compactes électriques, qui l’emporte ?

Cupra a fixé un prix bien étudié : 46 500 €. Comme la limite pour avoir le bonus maximal a été relevée au 1er juillet de 45 000 à 47 000 €, la Born profite ainsi du coup de pouce de 6 000 €. Selon la marque, c’est même la seule voiture électrique avec plus de 500 km d’autonomie dans ce cas. Le prix bonus déduit est donc de 40 500 €.

Avec la même batterie (et une autonomie de 556 km), la cousine Volkswagen ID.3 Pro S Active s’affiche à 48 150 €, et n’a donc que 2 000 € de bonus. Du côté de la Renault Mégane, la version EV60 220 ch est à 47 400 €. Pour ces modèles, en négociant un peu avec le vendeur, on repasse sous la barre des 47 000 € pour avoir le bonus maximal. Mais du côté de la Française, l’autonomie est plus basse d’une centaine de kilomètres. Autre désavantage de la Mégane : une charge maxi en courant continu de 130 kW, contre 170 kW pour la Cupra.