Un test autoroutier réalisé par le loueur allemand Nextmove opposant les Tesla Model S,X,3 à l’Audi e-tron et au Hyundai Kona électrique révèle les performances toujours avancées du Model S. Malgré son âge, le véhicule semble rester le meilleur en terme d’autonomie. La Model 3 se distingue par sa sobriété. Le Hyundai Kona électrique surprend alors que l’Audi e-tron déçoit.

Laquelle de ces huit voitures électriques est la plus performante à vitesse élevée ? Le loueur spécialisé Nextmove a effectué un test comparatif sur autoroute allemande avec une Tesla Model S100D, deux Model X100D avec jantes 19 et 20 pouces, un Model 3 Dual Motor (batterie de 75 kWh), deux Audi e-tron (95 kWh) avec et sans rétro-caméras et deux Hyundai Kona électriques (64 kWh) avec jantes 17 et 21 pouces. Le parcours totalisant 170 km a été réalisé à une vitesse de 130 km/h à l’aller et 150 km/h au retour, sans chauffage et par une température extérieure de 8 degrés.

Belle autonomie pour la Tesla Model S

Des conditions de test appliquées de façon strictement identiques à tous les véhicules. Le régulateur était fixé à 130 puis 150 km/h dès la vitesse atteinte et les fonctions de freinage récupératif désactivées. Sans surprise, la Tesla Model S a remporté le match de l’autonomie à 130 km/h avec un rayon d’action estimé à 480 km. Suivie du Model X (409 km), du Model 3 (406 km), du Hyundai Kona (322 km) et de l’Audi e-tron (301 km). La première berline Tesla est restée en tête lors du test à 150 km/h avec 428 km d’autonomie. Le Model X a affiché 359 km et à peine un kilomètre supplémentaire pour la Model 3. Le Kona n’a pas dépassé les 283 km et l’e-tron 275 km.

La Tesla Model 3 particulièrement sobre

La palme revient cependant à la Tesla Model 3 sur le plan de la sobriété énergétique. La dernière-née du constructeur californien a affiché une consommation moyenne de 18,5 kWh/100 km, devant le Kona (19,1), la Model S (20,4), le Model X (23,8) et l’e-tron (27,5) lors du test à 130 km/h. Toujours devant sur l’essai à 150 km/h, la Model 3 n’a pas dépassé les 20,9 kWh/100 km, suivie du Kona (21,7), de la Model S (22,9), du Model X (27,2) et de l’e-tron (30,3). Les versions équipées de pneus hiver et de plus grandes jantes ont logiquement consommé davantage d’énergie.

L’Audi e-tron décevant

Cet essai montre la domination de Tesla sur les performances à vitesses élevées. Avec son Kona, Hyundai prouve qu’il peut lui aussi entrer dans la cour des grands constructeurs de véhicules électriques endurants. Malgré son identité prestigieuse, Audi frustre. L’e-tron est à la traîne sur la sobriété énergétique. Sa batterie de 95 kWh ne suffit pas à mouvoir les 2,5 tonnes du véhicule sans trop altérer son autonomie. En conséquence, la consommation moyenne est élevée. Le constructeur allemand doit encore apprendre à concevoir des voitures électriques en se détachant de la philosophie thermique.

Cet essai comparatif montre la domination des Tesla sur autoroute
4.5 (89.5%) 40 vote[s]