Caractéristique des modèles thermiques les plus radicaux chez Volkswagen, le badge R se retrouvera uniquement sur les voitures propres à vocation sportive de la marque.

Les sportives ont toujours été les têtes de gondole des fabricants automobiles. Désormais, la mobilité électrique gagnant du terrain, les vitrines technologiques sont animées par une forme totale ou partielle d’électrification. C’est ce qui explique en partie le nom du Ford Mustang Mach-E, en référence à l’icône de la marque. L’évolution sera désormais similaire du côté de Wolfsburg.

Interrogé par nos confrères de Top Gear, Jürgen Stackmann, le responsable des ventes de Volkswagen, a indiqué que les modèles issus du département R seront électriques : « L’avenir du badge R a besoin d’être, et sera, électrique. Nous sommes toujours en train de travailler sur ce que nous avons commencé il y a deux ans, mais le travail à venir est et sera électrifié ».

Le Touareg R e-Hybrid est le premier à emprunter cette nouvelle trajectoire

Une branche R dissociée de Volkswagen ?

Si l’inertie industrielle donnera encore naissance à des modèles sportifs à moteurs thermiques, les prochaines Volkswagen R seront électrifiées avant d’être complètement électriques. Et cette transition a déjà débuté avec l’apparition du Volkswagen Touareg R e-Hybrid, qui a profité du badge sportif pour assoir l’exclusivité de sa puissante motorisation, et inversement. N’oublions pas non plus la Volkswagen ID.R, mariant ainsi les univers électrique et sportif de la marque, sous la forme d’un prototype de course capable de remporter de nombreux records, détenus jusqu’alors par des pistardes à essence.



Tout comme Cupra, devenue branche sportive et électrifiée de Seat, le département R pourrait être dissocié de Volkswagen, pouvant aussi proposer des modèles spécifiques.