Les notes obtenues par la première voiture électrique de la famille ID de Volkswagen sont globalement très bonnes.

Au niveau des occupants adultes (score = 87 %), l’ID.3 inaugure l’airbag central, placé entre les 2 sièges avant. Il empêche par exemple un choc au niveau de la tête entre le conducteur et le passager en cas de collision latérale. « Ce système a bien fonctionné », a souligné Euro NCAP. L’organisme a apprécié également que les occupants soient protégés dans l’habitacle de façon similaire, quelles que soient leurs tailles et leurs positions. Ont été cependant relevées des faiblesses de la protection de la poitrine du conducteur en particulier, et lors de la projection des corps à l’autre extrémité de l’habitacle en cas de choc latéral.

Un score de 89 % a été attribué à l’ID.3 concernant la protection des enfants à bord. Euro NCAP souligne que cette voiture « a obtenu le maximum de points » lors des tests de déport frontal et lors de l’impact avec une barrière latérale.

Concernant la protection des autres usagers de la route – piétons et cyclistes en particulier –, Euro NCAP indique que le capot et le pare-chocs avant ont bien amorti les impacts. Ce qui n’a pas été le cas, en revanche, des montants du pare-brise. L’organisme a par ailleurs noté l’absence de système de détection des piétons à l’arrière. La vidéo fournie par Euro NCAP renseigne des bonnes capacités de l’ID.3 à détecter les autres usagers de la route et à freiner automatiquement. Les cyclistes et autres voitures sont cependant mieux identifiés que les piétons.

La compacte électrique allemande doit ses 88 % aux dispositifs d’assistance et de sécurité à la conduite, à son système de détection de fatigue et d’attention du conducteur, à une correction en douceur de la trajectoire au moindre écart, et à un dispositif de contrôle de la vitesse qui s’appuie sur une caméra et une cartographie numérique.

Avis de l'auteur

Obtenir 5 étoiles aux crash-tests européens ne signifie pas que tout soit parfait en matière de sécurités active et passive. La Volkwagen ID.3 ne déroge pas à cette règle. Sur la soixantaine de voitures particulières testées depuis début 2019, Euro NCAP a accordé les 5 étoiles à 47 d’entre elles !

Ainsi, pour la protection des adultes à bord en cas de choc, 87 % est une valeur qui n’a rien d’exceptionnellement bon. Dans le panel 2019-2020 de l’organisme, 48 modèles font mieux, et parfois loin devant. Une vingtaine affichent un pourcentage supérieur à 95, avec des lauriers couronnant la Mazda CX-30 (99 %). Pour comparaison, la Volkswagen Golf a obtenu une note de 95 % sur ce point, et les modèles d’origine chinoise Aiways U5 et MG ZS EV respectivement 73 % et 90 %.

En revanche, peu de modèles testés en 2019 et 2020 par Euro NCAP atteignent ou dépassent les 89 % reçus par l’ID.3 concernant la protection des enfants à bord. On ne trouve au-dessus que 4 ou 5 Mercedes (EQC, GLE, CLA…), la Volkswagen Golf, la Subaru Forester, et la Renault Clio.

Concernant la protection des autres usagers de la route (piétons, cyclistes, autres véhicules), les notations Euro NCAP sont peu souvent très élevées. L’ID.3 reçoit 71 %, bien au-dessus de la moyenne des voitures particulières testées depuis janvier 2019.

Là où la Volkswagen ID.3 fait fort, c’est sur le sujet des dispositifs d’assistance et de sécurité à la conduite. Sur la soixantaine de voitures testées par Euro NCAP en 2019 et 2020, seules les Tesla Model X et Model 3 font mieux de 6 points que ses 88 %. Et aucune autre pour vraiment la talonner !