Volkswagen mise sur l’électrique pour tourner la page du dieselgate

Prévue pour entrer en production à compter du mois de juin 2019, la prochaine génération de Golf aura droit à une déclinaison hybride basée sur une technologie légère fonctionnant en 48 volts.

Voyant s’approcher les futures normes européennes en matière d’émissions de CO2, Volkswagen accélère sa stratégie d’électrification. Déjà présent sur certains modèles de la gamme Audi, le système hybride 48 volts sera proposé sur la prochaine génération de la Golf, attendue au second semestre 2019.

Bien moins évolué que les systèmes « full hybrid » que l’on peut trouver sur une Prius ou une Ioniq hybride, l’hybride 48 volts repose sur un ensemble batterie-générateur-moteur électrique à bas coût. S’il ne permettra pas à la voiture de se mouvoir avec sa seule motorisation électrique, il viendra à épauler le moteur thermique lors des phases d’accélération tout en assurant des fonctionnalités évoluées du Start&Stop.

Publicité


Gain de 0.3 l/100 km

Si le système présente l’avantage d’être peu onéreux, il affiche un gain de performances réduit par rapport à des dispositifs plus évolués. Selon Volkswagen, qui n’indique pas avec quelle motorisation le système sera couplé, le gain en consommation serait de l’ordre de 0.3 l/100 km. C’est peu mais cela compte énormément pour le constructeur qui cherche à économiser le moindre gramme de CO2.

Considéré comme une technologie clé par bon nombre de constructeurs, l’hybride 48 V devrait rapidement s’étendre à d’autres modèles de la gamme.

 

Publicité