Sur un mois de mai en partie confiné, les immatriculations de voitures électriques ont légèrement rebondi. On fait le point.

Après des mois de mars et d’avril catastrophiques, le marché automobile reprend un peu de couleurs en mai. Si les chiffres d’immatriculations du segment VP restent 50 % inférieures à ceux enregistrés en mai 2019, la voiture électrique s’en sort plutôt bien. Avec 4.111 immatriculations, elle a représenté 4,27 % des immatriculations sur le mois écoulé.

La Renault ZOE reprend la tête

Après avoir été dépassée par la Peugeot e-208 en avril, la Renault ZOE reprend la tête du classement français en mai. Avec 1165 immatriculations, la ZOE dépasse largement la citadine du lion, écoulée à 679 exemplaires sur la période.

Pour compléter le Top 5, on retrouve le Hyundai Kona électrique (351), la Citroën C-Zero (247) et la Tesla Model 3 (219).



Hybride rechargeable : le DS 7 e-tense en tête

Le DS7, roi de l’hybride rechargeable en mai !

Bien partie pour dominer le classement tout au long de l’année, l’offre branchée de PSA arrive de nouveau en tête au mois de mai. Avec 313 unités écoulées, le DS 7 Crossback e-Tense termine à la première place, suivi de près par le Peugeot 3008 hybride rechargeable qui cumule 297 immatriculations sur le mois écoulé. Classé troisième, la version hybride rechargeable du Mercedes GLC s’est écoulée à 263 exemplaires tandis que le nouveau Ford Kuga PHEV s’offre la quatrième place avec 162 immatriculations.

Au cumul, le segment des hybrides rechargeables a représenté 3056 immatriculations en mai, soit 3,17 % des ventes de véhicules particuliers.