Présentée début novembre à Canton, la JMEV E300 devrait prochainement rejoindre le catalogue du constructeur.

Destiné à renforcer la présence du groupe tricolore en Chine, l’accord prévoit une prise de participation « significative » au sein de JMEV, une marque spécialisée dans l’électrique filiale du groupe JMCG.

Considéré comme l’un des principaux acteurs du véhicule électrique en Chine, JMEV a été lancé en 2015. Basé à Nanchang, ce spécialiste de l’électrique a vendu 38.000 voitures électriques en 2017 et en prévoit 50.000 pour 2018.

Du SUV à la berline en passant par plusieurs citadines, le site de JEMV communique sur un catalogue composé de cinq modèles. Une offre qui sera bientôt complétée avec l’arrivée de la E300 (photo ci-dessus). Présentée début novembre à l’occasion du salon de Canton, celle-ci embarque un moteur de 50 kW (68 ch) autorisant jusqu’à 120 km/h de vitesse de pointe. Si son autonomie n’est pas précisée, le nom E300 laisse présager une autonomie de 300 kilomètres.

« JMEV est un acteur local important. Ce projet est également très complémentaire avec les autres activités du Groupe Renault en Chine » a commenté François Provost, Directeur des Opérations de Renault pour la Chine.

Avant sa signature officielle, l’accord entre Renault et JMEV doit être examiné par les autorités chinoises au premier trimestre 2019.

 

Voiture électrique : Renault investit dans JMEV en Chine
4.6 (92.5%) 16 vote[s]