Alors qu’elle lancera l’an prochain la commercialisation de son premier SUV électrique, le BMW iX3, la marque allemande consolide son approvisionnement en lithium en annonçant la signature d'un important contrat avec la société chinoise Ganfeng Lithium. 

Représentant un montant de 540 millions d’euros, le contrat attribué au groupe chinois débute en 2020 et court sur une période de 5 ans, soit jusqu’à fin 2024. Selon les termes du contrat, le lithium fourni par Ganfeng proviendra d’Australie. Il répondra aux “normes les plus élevées en matière de durabilité” promet le constructeur. 

Avec 25 modèles électrifiés attendus d’ici 2023, dont plus de la moitié 100 % électriques, la marque compte mener une large offensive sur le segment de l’électro-mobilité. En Europe, BMW estime que sa gamme électrique et hybride rechargeable représentera environ 30 % de ses ventes à horizon 2025. “Pour le lithium uniquement, nous prévoyons de multiplier par sept notre demande d’ici 2025” chiffre Andreas Wendt, membre du conseil du groupe en charge des approvisionnements. 

Outre le lithium, BMW travaille également à la sécurisation du Cobalt. Une ressource qui ne sera plus issue de la République Démocratique du Combo mais d’Australie et du Maroc à compter de l’an prochain. Des matières premières que le constructeur met à disposition de CATL et Samsung, les deux fabricants auxquels il a sous-traité la fabrication de ses cellules.

Publicité


Publicité