Aptera a présenté une voiture solaire à trois roues, près de dix ans après le premier effondrement de l’entreprise qui n’avait pas été capable à l’époque de s’assurer les fonds suffisants pour se lancer. Cette fois, c’est avec une voiture solaire qu’Aptera veut s’imposer sur le marché, en proposant un véhicule hors du commun.

Le modèle, qui n’a pas de nom, sera proposé en plusieurs versions, dont la mieux dotée aura une batterie d’une capacité supérieure à 100 kWh. L’autonomie annoncée est de 1 600 kilomètres pour cette version, avec un ensemble de panneaux solaires sur le toit permettant de faire 70 kilomètres par jour en ne comptant que sur cette énergie. Les autres autonomies seront de 402 km, 643 km et 965 km.

Aptera vend sa voiture comme n’ayant pas besoin d’être chargée pour les trajets du quotidien, grâce à la technologie solaire appelée Never Charge, soit « ne jamais charger » en français. Et c’est en faisant une charge complète sur une borne de recharge que le véhicule peut proposer 1 600 kilomètres, notamment grâce à un coefficient aérodynamique (Cx) de 0,13, un record du genre.

« Avec la technologie “Never Charge” d’Aptera, vous êtes menés par la puissance du soleil », explique le co-fondateur de l’entreprise, Chris Anthony, dans un communiqué de presse. « “Never Charge” est installé dans chaque Aptera et peut récupérer assez d’énergie solaire pour parcourir 17 500 kilomètres par an dans la plupart des régions », promet le constructeur.

Publicité


Une voiture électrique compatible avec les superchargeurs Tesla ?

La vidéo de présentation de l’Aptera montre également une prise de charge qui semble compatible avec les Superchargers de Tesla. Aucun accord n’a été passé, mais cela pourrait être une première, puisque la firme d’Elon Musk n’a jamais ouvert ses stations de recharge à un autre constructeur. Depuis le 4 décembre, l’Aptera peut être préréservée en ligne pour 100 $, et elle sera commercialisée fin 2021 ou en 2022 à un tarif allant de 25 900 à 46 900 dollars.

Publicité