Aux Etats-Unis, l’administration Obama vient d’annoncer un nouveau plan destiné à accélérer l’adoption du véhicule électrique à travers le territoire.

Doté d’un budget de 4.5 milliards de dollars, qui seront essentiellement distribués sous forme de prêts, ce nouveau programme est essentiellement dédié au développement d’infrastructures de recharge de nouvelle génération. Il évoque notamment la mise en place de chargeurs à 350 kW de puissance qui permettraient de récupérer 300 kilomètres d’autonomie en 10 minutes seulement.

En parallèle, le gouvernement fédéral américain annonce le lancement d’un « Fast Act process » destiné à identifier les futurs corridors à installer à travers le pays et à dresser une cartographie du maillage à mettre en œuvre sur le territoire à l’horizon 2020. L’administration Obama souhaite également développer la mobilité électrique et les solutions de charge sur les lieux de travail et annonce la mise en place d’un groupe de travail réunissant quelques 35 entreprises, services publics, universités et organismes à but non lucratif.

Batteries « low cost »

Si les infrastructures de charge occupent une grande partie de ce nouveau plan, le gouvernement américain souhaite également poursuivre ses travaux dans le domaine des batteries.

Le consortium Battery500, qui vise à proposer des batteries lithium-air à 500 Wh/kg pour un prix de l’ordre de 100 $/kWh, recevra ainsi 10 millions de dollars par an sur une période de cinq ans pour avancer sur le projet. Celui-ci regroupe 4 laboratoires américains mais aussi des industriels comme IBM ou Tesla.

lithium-air

Pour plus d’information, retrouvez l’intégralité du communiqué sur le site de la Maison Blanche.