Si Tesla ne s’est pas encore totalement illustré sur le Nürburgring, des propriétaires n’hésitent pas à aller braver la piste allemande avec leur Model 3.

Après un passage éclair de la Porsche Taycan Turbo S sur la boucle nord, Tesla s’est intéressé de près à la chasse au record avec une Model S spécialement préparée pour l’occasion. En attendant un résultat concret, les propriétaires de Tesla n’hésitent pas à aller limer la piste taguée.

Dernier exemple en date avec la performance vidéo de Misha Charoudin, un pilote professionnel et chargé de communication de Rimac, qui est déjà habitué au pilotage sur voiture électrique. Après un premier essai avec une Tesla Model 3 Performance dans sa stricte configuration d’origine, le pilote a fait face à des freins peu endurants et une suspension mal étudiée pour la piste.

Des disques de 390 mmm à l’avant

Au terme de son nouveau tour canon, Misha confirme que la Tesla Model 3 avait tout simplement besoins de nouvelles pièces, avec un système de freinage avant plus massif et une suspension adaptées à la piste. Aussi, comme avec n’importe quel objet roulant, les pneus installés font la différence d’une référence à l’autre. Sur cet exemplaire, les jantes de 19 pouces s’habillent de pneus Michelin Pilot Sport Cup 2 de 275/35 aux quatre coins.

En revanche, le pilote pointe du doigt le refroidissement de la batterie, qui vire au rouge sur l’écran central sur la dernière partie du circuit. Il indique également que des sièges baquets plus appropriés pourraient contribuer à améliorer le pilotage de la voiture. Quant à la peur du passager désormais audible en raison de l’absence de bruits mécaniques, il n’existe pour le moment aucune solution…