Concept en 2018, la petite électrique deux places de Toyota se montre en livrée de série avant un lancement attendu en 2020.

En 2017, la fin du boycott électrique avait sonné chez Toyota. Le n°1 mondial avait en effet boudé cette technologie au profit de l’hybride et l’hydrogène, avant de se raviser en présentant plusieurs prototypes électriques, dont le Concept-i Ride.

Cette micro-citadine n’est pas restée en l’état, devenant un modèle prêt pour la série. Vaguement baptisée Ultra-Compact BEV, cette petite puce de 2,49 mètres de long dépasse le Renault Twizy de seulement 15 cm, et rend 21 cm à la Smart EQ Fortwo. Contrairement à la Française, la Toyota possède un habitacle fermé, et deux places frontales. Un exploit face à la largeur de 1,29 mètre, 10 cm de plus qu’un Twizy ! Cependant, elle vise une clientèle particulière. La vitesse maximale est de seulement 60 km/h, et l’autonomie de 100 kilomètres. Toyota vise « les personnes âgées, les jeunes conducteurs ou les déplacement professionnels citadins ».

La capacité de la batterie est inconnue, mais estimée à 10 kWh maximum. Sa recharge serait de 5 heures seulement sur prise classique (200 V pour l’exemple donné). Le lancement de cette micro-Toyota électrique est envisagé en 2020, au Japon seulement dans un premier temps. En attendant, un modèle de pré-production sera présenté au Salon de Tokyo du 24 octobre au 4 novembre 2019.

Publicité


Et une variante utilitaire !

Une version « Business » pour flottes et professionnels, au style plus futuriste, est même prévue. La Toyota Ultra-Compact BEV est ainsi monoplace pour accueillir un espace de chargement, de travail, ou de repos, au choix. La marque n’annonce aucune date, mais assure avoir enregistré une centaine de collectivités et entreprises intéressées.

La version « Business » de l’électrique Toyota Ultra-Compact BEV

Publicité