Branché, mais 100% électrique, le RAV4 l’a déjà été aux Etats-Unis, plus particulièrement en Californie. D’abord sur le fil du changement de siècle (1997-2003), puis une dizaine d’années plus tard (2012-2014) avec la collaboration de Tesla.

Cette fois-ci, ce serait pour répondre aux contraintes environnementales européennes que Toyota déclinerait son SUV en hybride rechargeable. Le site Autocar affirme qu’un mulet de cette version aurait été surpris sur les routes du territoire.

Un de ses journalistes le justifie par une série de photos où semble très clairement apparaître le camouflage d’un connecteur pour branchement à une borne. Il se situe à l’opposé de la l’habituelle trappe de remplissage du réservoir.

Un dynamomètre aurait également été aperçu à bord. Ce qui encourage le média Web à y voir un nouveau groupe motopropulseur en cours de développement. On imagine effectivement que celui de la Prius hybride rechargeable, avec son moteur essence de 1,8 litre de cylindré, serait jugé insuffisant par Toyota et ses clients.

Cette idée d’un RAV4 hybride rechargeable va d’ailleurs parfaitement dans le sens de l’interview accordée en avril 2017 à Automobile Propre par Sébastien Grellier, directeur de la communication avec la presse pour la marque. « D’ici 2020-2025, on sait que l’hybride rechargeable sera une des technologies qui devrait se développer pour répondre aux futures normes environnementales imposées par l’Europe », nous avait-il indiqué.