Il se pourrait que le constructeur américain adopte la technologie de batterie métal-air, qui permet de faire gagner une autonomie considérable aux voitures électriques.

Le site américain Green Car Reports rapporte en effet que les équipes de recherche de chez Tesla ont déposé pas moins de huit brevets concernant la technologie métal-air. Les systèmes conçus associent batterie lithium-ion et batterie métal-air. Selon les cas, les deux batteries pourraient fonctionner simultanément, la batterie métal-air pourrait recharger une batterie lithium-ion principale ou la batterie lithium-ion servirait pour les trajets courts et la batterie métal-air pour les trajets longs.

Par ailleurs, on se souvient que la marque israélienne Phinergy avait fait sensation le mois dernier avec son système de batterie métal-air offrant 1 000 miles d’autonomie (1 600 km environ), à condition de recharger le système en eau tous les 200 miles (320 km environ)… Celle-ci vient d’annoncer qu’un accord venait d’être signé avec un constructeur automobile au rayonnement mondial, pour la commercialisation d’une voiture en 2017. Le nom du constructeur n’a pas été donné, mais il se pourrait qu’il s’agisse de Tesla. Affaire à suivre…

Publicité


Publicité